CAMEROUN :: 3E PONT SUR LE WOURI : Le Japon en pôle position :: CAMEROON
CAMEROUN :: 3E PONT SUR LE WOURI : Le Japon en pôle position :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Repères : Georges YABADA
  • mercredi 23 janvier 2019 06:57:00
  • 5022

CAMEROUN :: 3E PONT SUR LE WOURI : Le Japon en pôle position :: CAMEROON

L'Etat du Cameroun est en pourparlers avancés avec la Jica, l'Agence de coopération internationale du Japon, pour la construction de l'ouvrage de 2 km de long.

Dans une récente sortie, le ministre des Travaux publics a levé un pan de voile sur ce projet. Il n'y a plus de doute que la construction du 3e pont sur le Wouri sera confiée aux Nippons. Les démarches y relatives ont d'ailleurs démarré depuis 2016, lorsque Louis Paul Motaze, alors ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat), recevait le 5 juillet de cette année, une délégation de la Jica, l'Agence de coopération internationale du Japon, institution gouvernementale nippone indépendante, qui coordonne l'aide publique au développement de ce pays.

Sur instructions de Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, à l'occasion du dernier Forum Afrique-Japon. La rencontre avait pour but d’évaluer le projet, recueillir les données devant aboutir à la finalisation des études techniques, et présenter les caractéristiques de l'ouvrage. L'info claire et nette. La délégation nippone était conduite par Umemoto Shinji. La sortie de l’ancien Minepat Emmanuel Nganou Djoumessi renseigne sur l'avancée de ce dossier: «Nous sommes en structuration des travaux de construction d'un troisième pont avec le concours de la coopération japonaise».

Structuration d'un ouvrage de 2 kilomètres, subdivisé en 3 compartiments de 600 mètres chacun. «La construction de cet ouvrage permettra le franchissement Nord du Wouri en reliant la quartier Bonamoussadi, dans le Nord de Douala, à la Nationale N°3 desservant l'Ouest du Cameroun à travers le lotissement de Bonamatoumbe. Il s'agit d'un tronçon majeur de la rocarde des 10 kilomètres pour le contournement de la ville et la facilitation de l'important trafic Est-Ouest Cameroun qui transite par la ville de Douala», apprend-on d'une source autorisée à la communauté urbaine de Douala.

Le troisième pont de Douala sera relié côté Bonaberi à partir de la route dite «Moore Paragon» par Bonamatoumbe, longue de 2 kilomètres, sur 2x2 voies. Plus précisément, il partira de l'île de Djebale, située à deux kilomètre de Bonaberi, pour Bonamatoumbè, Bonamoussadi et rejoindra la route Akwa-Nord/Yassa. Toutefois, le coût prévisionnel de l'ouvrage reste inconnu. Ni même l'offre financière nippone. Contrairement au second pont sur le Wouri qui a coûté au final 120 milliards de FCFA sous financement conjoint AFD, Agence française de développement (65,6 milliards de FCFA), les fonds contrat désendettement développement de l'Union européenne (21,6 milliards de FCFA) et Etat du Cameroun (32 milliards de FCFA). La France est ainsi en passe de perdre le juteux marché de construction de cette gigantesque infrastructure qui bat en longueur, le second pont, de plus de 200 mètres.

23janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo