Camer.be
Crise sécuritaire au Cameroun : l’Unicef condamne les barbaries sur les élèves :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • lavoixdukoat.com : Daniel NDING
  • lundi 10 septembre 2018 00:54:00
  • 1207

Crise sécuritaire au Cameroun : l’Unicef condamne les barbaries sur les élèves :: CAMEROON

C’est une rentrée horrible que vivent les parents, enfants et le corps enseignants des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun. Les sécessionnistes redoublent d’inhumanité. Du 1er au 2 septembre, les sécessionnistes ont froidement assassiné le directeur de l’école primaire de Bamali dans le Nord-Ouest.

Le 3 septembre, jour de la rentrée, ces terroristes ont kidnappé six élèves du Presbyterian Girls secondary school dans la localité de Bafut, dans la Mezam, région du Nord-Ouest. Le principal dudit collège qui avait lui aussi été enlevé est mort en captivité. Le 4 septembre, les sécessionnistes ont attaqué et vandalisé le lycée d’Emeline dans le Nord-Ouest. L’attaque du collège St Joseph dans le département du Fako a été repoussée par l’armée.

Face à tous ces cas qui ne sont hélas pas exhaustifs, l’Unicef s’indigne. Dans sa déclaration du 6 septembre courant, le représentant de l’Unicef au Cameroun, Jacques Boyer dénonce le fait que : «Plus de cinq millions d’enfants ont retrouvé les bancs de l’école le 3 septembre au Cameroun, mais un grand nombre n’a pu accéder aux établissements scolaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest suite à de multiples menaces et incidents. Les écoles y sont devenues le théâtre de violences contre les élèves, le personnel enseignant et administratif. Ces climat contribuent à créer un climat de peur empêchant les enfants de jouir pleinement de leur droit à l’éducation.»

L’Unicef appelle à la protection des droits de tous les enfants. Et condamne de fait «tout acte de violence, enlèvement, intimidation et agressions contre des écoles. Tous les enfants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, à l’instar des autres enfants du Cameroun, doivent impérativement retrouver, en toute quiétude le chemin de l’école.» Cette journée a malheureusement été émaillée de violences dans le Nord-Ouest.

10sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo