Axe Yaoundé-Douala-Idenau : 28 buses seront remplacées en urgence
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Axe Yaoundé-Douala-Idenau : 28 buses seront remplacées en urgence :: CAMEROON

En 2018, une attention particulière sera accordée à la Nationale n°3. Il faut éviter les ruptures de la route, selon le ministre des Travaux publics.

Voici un aveu du ministre des Travaux publics : l’axe Douala-Yaoundé donne des insomnies. Emmanuel Nganou Djoumessi confie qu’en 2017, ses collaborateurs et lui ont travaillé  avec la peur dans le ventre, la peur d’aller constater les dégâts d’une énième rupture de la chaussée sur cette route, la plus pratiquée du Cameroun. Il y a la tristement célèbre journée du 21 octobre 2016. Si la buse n’avait pas cédé à Manyaï, peut-être y aurait-il eu moins de personnes, et donc moins de victimes, dans le déraillement du train à Eseka. Puis, d’autres buses ont cédé, notamment à Ebombé et à la sortie de la ville de Douala, sur cette voie qui mène jusqu’à Idenau dans la région du Sud-Ouest.

Il y a lieu d’anticiper. Le ministre des Travaux publics annonce que 28 buses métalliques ont été identifiées comme devant être remplacées d’urgence. Ce sera fait en 2018. A la place, des dalots (pont bétonnés) seront construits. A cet effet, des marchés seront passés en marge des marchés déjà confiés à des entreprises pour l’entretien de la route  nationale n°3. La veille permanente et l’anticipation sont désormais les maîtres mots.

Ce n’est là qu’une partie du plan d’action du ministère des Travaux publics en 2018. Avec un budget en baisse, il faudra faire la politique des moyens avec les quelque 326 milliards F.Cfa, bien en deçà des 461,9 milliards de l’année dernière. Certains chantiers seront achevés et livrés cette année. Notamment le tronçon  Kribi-Lolabé (port en eau profonde de Kribi), long de 42,5 km. C’est juste un bout de l’autoroute Edéa-Kribi. Les consultations seront lancées en vue de l’attribution des travaux de la phase 2 (Edéa-Kribi). Une autre autoroute connaîtra une avancée.

C’est celle entre Yaoundé et Douala, dont la phase 1 sera achevée. Ce sont en tout 85 km. De manière générale, quelque 400 km de nouvelles routes bitumées seront réceptionnées cette année, dont la plus importante est l’axe Kumba-Mamfé long de 150 km. Pour les autres chantiers en cours, l’un des pièges à éviter est de s’embourber dans les indemnisations des  populations riveraines. Le ministre Nganou Djoumessi instruit qu’après la validation des procès verbaux, ceux-ci soient affichés partout où besoin sera ; notamment les mairies, les sous-préfectures ou encore les services des Domaines et du Cadastre.

Le ministère des Travaux publics est l’ingénieur de l’Etat, et entend se mettre au service de la décentralisation. D’où le thème de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés qui s’est déroulé les 11 et 12 janvier 2018 : « la maîtrise et la conduite des projets d’infrastructures dans un contexte de décentralisation. » Le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a instruit ses délégués départementaux d’apporter leur expertise aux communes et aux Pme dans la conduite des projets de bâtiments et travaux publics. Cet accompagnement toujours sollicité, n’est pas nécessairement effectif.

Il revêt désormais une importance particulière, maintenant que les maires deviennent les maîtres d’ouvrage dans le cadre de la décentralisation.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo