CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON

CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON

CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON
CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON
L’abbé Léon Magloire Foe est accusé d’avoir contracté un mariage à l’Etat-civil.

L’abbé Léon Magloire Foe du diocèse d’Obala est frappé de suspense (interdiction d‘exercer la totalité ou une partie des fonctions relevant des pouvoirs d’ordre ou de juridiction, Ndlr). En d’autres termes, ce prêtre n’a plus le droit de célébrer l’eucharistie ou d’administrer un sacrement, et est exclu de l’enseignement et de la gouvernance de l’Eglise.

Il est aussi privé de son salaire ou de sa pension. Cette sanction de Mgr Sosthène Léopold Bayemi, tombée par décret le 08 juillet dernier, reproche à ce prêtre « d’avoir contracté un mariage civil et d’être géniteur de plusieurs enfants ».

Acte qui, selon l’évêque d’Obala est «en contradiction avec l’engagement solennel pris lors de son ordination  sacerdotale». Agissant sous l’autorité du saint siège, l’évêque d’Obala s’appuie sur plusieurs constats : il y a d’abord la présence de l’acte de mariage entre le mis en cause et la nommée Aline Solange Ngono au centre d’Etat civil d’Ezezan Medoum. Il y a ensuite la requête introduite en justice par l’abbé en question revendiquant son statut d’époux légitime. Comme autres éléments ayant conduit à cette sanction, on a la garde des enfants confiée à l’époux et le scandale causé par cette situation au sein de la communauté chrétienne du diocèse.

A la suite de tous ces constats, le prélat indique que cette suspense est effective « tant que dure cette situation si contraire à la confiance des fidèles, à la persévérance de ses confrères prêtres et à l’honneur de la sainte Eglise qui a reçu son engagement définitif au célibat et la confiance parfaite pour le royaume», peut-on lire dans le décret. «Dans l’église, la discipline ecclésiale voudrait que l’on applique la suspense d’un prêtre cité dans un problème de moeurs. L’homosexualité, meurtre, pédophilie entre autres.

Son ministère est donc interrompu sans délai», expliquait  Mgr Sosthène Léopold Bayemi après la suspense en 2014 de l’abbé Emile Nkoa pour des raisons d’indiscipline. Le cas de L’abbé Léon Magloire Foe, titulaire d’un doctorat en théologie soutenu le 20 octobre 2015 à l’Université de Fribourg en Suisse et publiée en mars 2016 aux Editions Amazon sous le titre « De la culture à l’inculturation», n’est pas le premier dans le diocèse d’Obala. On a en mémoire celui de 2015 où l’abbé Pierre Lebon Onana, aumônier des jeunes d’Olembe-Batchenga, qui avait convolé en juste noces quelques mois seulement après son ordination sacerdotale.

© Source : Mutations : Mlanie Ambombo

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
CAMEROUN :: Diocse dObala : Un prtre sanctionn :: CAMEROON
actuellement sur le site