EN GUERRE CONTRE LES CLUBS EUROPEENS POUR SON PROJET, INFANTINI INVOQUE LA CAUSE DES MIGRANTS AFRICA
AFRIQUE :: SPORT

AFRIQUE :: EN GUERRE CONTRE LES CLUBS EUROPEENS POUR SON PROJET, INFANTINI INVOQUE LA CAUSE DES MIGRANTS AFRICA

En guerre contre les clubs européens pour son projet de coupe du monde tous les deux ans, Giani Infantino invoque la cause des migrants africains 

C’était devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) à Strasbourg, le président de la FIFA  a tenu des propos largement critiques par les medias européens .Giani Infantino pour justifier la coupe du monde tous les deux ans demandait aux européens de penser à d’autres continent, d’autres peuples qui pourraient profiter de cette compétition binaire  pour se développer.


« Je comprends qu’en Europe, la Coupe du monde a lieu deux fois par semaine, parce que les meilleurs joueurs jouent en Europe », mais il convient de penser « au reste du monde […] qui ne voit pas les meilleurs joueurs, qui ne participe pas aux compétitions de haut-niveau … Nous devons les inclure, nous devons trouver des moyens d’inclure le monde entier, de donner de l’espoir aux Africains afin qu’ils n’aient pas besoin de traverser la Méditerranée pour trouver peut-être une vie meilleure, mais plus probablement la mort dans la mer. Nous devons donner des opportunités, et nous devons donner de la dignité, non pas en faisant la charité, mais en permettant au reste du monde de participer », a déclaré le dirigeant italo-suisse.


La presse européenne a vivement critiqué ces propos, critiques justifiées par le manque d’adhésion des dirigeants de clubs européens et sud-américains pour ce projet de coupe tous les deux ans. Par ailleurs, ce projet a suscité l’adhésion de plus de 54 fédérations africaines. Les africains y voient des opportunités pour la jeunesse, à travers les vocations que susciteront les stars, ensuite les retombées économiques.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo