Les policiers assiègent le domicile de Kamto
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Les policiers assiègent le domicile de Kamto :: CAMEROON

Plusieurs éléments des forces de maintien de l’ordre ont été aperçus hier au quartier Santa Barbara avant de se retirer. L’opération était conduite par le chef de la Division régionale de la police judicaire du Centre.

La rue qui mène au domicile de Maurice Kamto au quartier Santa Barbara dans l’arrondissement de Yaoundé 1er est calme. La peur est visible chez quelques populations voisines qui ont aperçu un grand déploiement sécuritaire ce 6 décembre 2021 au domicile de Maurice Kamto entre 12h et 13h30 : « J’ai juste vu une forte mobilisation des policiers à l’entrée de la maison de Maurice Kamto. Je ne sais pas ce que ces policiers sont allés faire là-bas », explique un habitant du quartier.

Les informations recueillies dans ce quartier font état de la présence en ce lieu de plus de dix véhicules de la police. Me Hyppolite Meli, l’avocat du président du MRC qui s’est rendu hier au domicile de son client affirme : « J’ai été informé ce 6 décembre de la présence de nombreux policiers au domicile du président national du MRC. Je me suis rendu sur les lieux pour savoir de quoi il s’agissait exactement. Une fois sur place, j’ai trouvé que les policiers étaient en train de repartir.

Cette équipe était conduite par le chef de la Division régionale de la police judicaire du Centre. Ces policiers sont arrivés au domicile de Kamto pour chercher à le rencontrer en expliquant qu’ils étaient porteurs d’un message du délégué général à la sureté nationale. Le président du MRC a envoyé la nouvelle au vigile de dire à ces policiers de laisser le message du délégué général à la sûreté nationale à la guérite.

Malheureusement ils ont précisé qu’ils étaient porteurs d’un message verbal. Samedi 4 décembre 2021, ces policiers étaient déjà là pour chercher à rencontrer Maurice Kamto pour lui dire la même chose."

L’avocat de Maurice Kamto parle d’une intimidation tout en estimant que les autorités policières tentent une nouvelle fois d'assigner son client à résidence surveillée avant et pendant la Coupe d’Afrique des nations de  football prévue au Cameroun dès janvier 2022.

Ce déploiement sécuritaire visible depuis cette fin de matinée devant le domicile de Maurice Kamto au quartier Santa Barbara à Yaoundé intervient cinq jours après sa séquestration par les policiers et gendarmes dans un hôtel de Douala où le président national du MRC a été empêché le 2 décembre 2021 à participer à une cérémonie de dédicace prévue dans la capitale politique.

Après avoir été empêché de procéder à une dédicace dans la ville de Douala le 2 décembre dernier, Maurice Kamto a organisé une conférence de presse le 3 décembre dernier à Yaoundé. Au cours de cette conférence de presse, il invitait les autorités judiciaires à libérer tous les prisonniers politiques afin qu’ils passent les fêtes de fin d’année en famille.

Face au traitement qui lui a été infligé à Douala par les forces de l’ordre, Maurice Kamto a affirmé : « Que ceux qui aiment salir l’image du Cameroun et l’imputent à d’autres s’ils veulent continuer à salir l’image du Cameroun ils la saliront à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations de football prévue au Cameroun en janvier 2022 ».

L’avocat de Maurice Kamto soupçonne que le déploiement des forces de sécurité devant le domicile de Kamto vise à l’empêcher de manifester pendant la période de la Coupe d’Afrique des Nations de football. De septembre jusqu’en décembre 2020 à l’occasion des élections régionales, le président du MRC avait été séquestré, une sorte de mise en résidence surveillée à son domicile sans une décision de justice. Cette mesure prises par les autorités avait pour but de l’empêcher de boycotter les élections régionales du 6 décembre 2020.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo