Coupe du monde 2022 : Le Cameroun décroche son ticket pour les barrages
CAMEROUN :: SPORT

Coupe du monde 2022 : Le Cameroun décroche son ticket pour les barrages :: CAMEROON

Les Lions Indomptables ont battu 1 but à 0 les éléphants de Côte d’Ivoire hier mardi au stade Japoma de Douala, lors de la 10ème journée des éliminatoires Qatar 2022. 

Les Lions Indomptables du Cameroun ont décroché mardi 16 novembre 2021 leur ticket pour les barrages de la Coupe du Monde « Qatar 2022 ». Les poulains d’Antonio Conceiçao sont venus à bout des Éléphants de Côte d’Ivoire sur un score d’un but à zéro au stade Japoma de Douala, lors du match comptant pour la 10ème journée des éliminatoires zone Afrique. Le but de la victoire est intervenu à la 22ème minute. Sur une autre combinaison de Zambo Anguissa et Aboubakar Vincent, la passe est servie à Samuel Oum Gwet qui, de longue lutte, se débarrasse de son vis-à-vis. Karl Toko Ekambi bien positionné est servi par Hongla. De son pied droit, il clou le gardien ivoirien. Le stade est en effervescence. Un but à 0 en faveur des Lions Indomptables.

Le début du match à 20h04 avait déjà annoncé des couleurs. Les Lions se démarquent par quelques actions au milieu de terrain. Nouhou Tolo, Toko Ekambi et Honla tissent une toile. Après deux minutes de jeu, Nouhou est au sol. Le latéral ne peut poursuivre la partie. Olivier Mbaizo le remplace. La Côte d’Ivoire qui a trouvé une petite faille en profite et bénéficie d’un coup franc à la 4ème minute. Le cuir passe loin des goals d’André Onana. Une faute sur Aboubakar Vincent donne droit au premier corner au profit des Lions Indomptables.

Le stade Japoma crie déjà : « le but !!! ». Mais l’action ne donne rien. Le premier tir cadré des éléphants survient à la 10ème minute. Onana intercepte le tir de Cornet Jean Evrad. Les Lions qui organisent le jeu en s’appuyant sur Toko Ekambi et Zambo Anguissa. Aboubakar Vincent à la 14è reçoit une passe. Mais l’avant-centre ne met pas la puissance dans sa frappe. Le cuir meurt dans les bras du gardien ivoirien, Gbohouo Guelassiognon.

Les poulains de Conceiçao sont plus affamés et conservent le ballon dans les 30 premières minutes. Ils mettent le pressing. Le stade Japoma est derrière eux. Les ivoiriens sont plus énergiques dans les actions de jeu. Sur une belle récupération à la 33ème, Cisse Abdoul de la Côte d’Ivoire frappe au goal. La détente d’Onana met le ballon hors de danger. Le Cameroun revient à la manœuvre. Pas une seconde de répit dans cette rencontre qui se joue aussi dans les gradins sur les regards attentifs de Samuel Eto’o Fils et Seidou Mbombo Njoya. Les ivoiriens commencent à gagner des espaces. Faï est là pour contrer les centres et tirs à chaque fois. À moins cinq minutes de la pause, des Lions sont plus combatifs. À la 45ème, Moumi Ngamaleu bien servie, n’applique pas la frappe.

Japoma joue le 12ème joueur

A la reprise, Japoma est encore plus attaché aux Lions. Ils réclament des fautes, applaudissent les belles actions et acclament Onana lorsqu’il effectue un arrêt décisif. À la 61ème minute, sur une frappe de l’attaque camerounaise, les supporters croient avoir vu une main ivoirienne dans la surface de réparation adverse. Mais l’arbitre central zambien n’est pas de cet avis. Ce ne sera donc pas un pénalty. L’intensité du match gagne de plus en plus en décibels.

« Les Lions nous donne la chair de poule ce soir », lance un spectateur qui ne quitte pas des yeux l’aire de jeu. Entre la 63ème et la 64ème minute, les éléphants font roder le danger autour de la surface de réparation camerounaise. On peut presqu’entendre les cœurs battre dans les gradins. Mais c’est sans danger. Les ivoiriens continuent avec le pressing. 67ème. On a remarqué Choupo Moting qui s’apprête à faire son entrée sur la pelouse. Il est accompagné de Siliki et Tawamba. Le stade les acclame déjà. Aboubakar remet le brassard à Choupo. Le match prend une nouvelle physionomie. Des actions qui ne se concrétisent pas pincent les cœurs.

Les dix dernières minutes sont bruyantes dans les gradins. Plus possible de s’entendre. Des cris stridents qui produisent une musique avec des aigus perçants. À la 81ème on entonne le « Owé owé owé owé !!!». À la 85ème un tir ivoirien passe trop près des buts camerounais et jette un silence chez les supporters qui redoublent de voix juste après. Les spectateurs jouent résolument le 12ème joueur. À la 90ème minute, c’est Conceiçao lui-même, qui d’un geste vers les gradins, demande à la foule de se lever et de pousser les Lions vers la victoire. Dans les quatre minutes de temps additionnels, des supporters sont debout.

Avant le coup de sifflet final, les forces de l’ordre ont dû se déployer autour de la pelouse pour se parer à tout débordement.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo