La violence, le financement des médias
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: La violence, le financement des médias :: CAMEROON

Après Limbe, Kumba et Buea, l’escalade de la violence atteint le Nord ouest. La presse parle aussi du financement occulte des medias.

Dans la région du Nord-Ouest, on a passé un « Week-end tragique ». Avec deux faits macabres : Un policier tire et tue une élève de huit ans à Bamenda. Huit policiers, trois gendarmes et un civil périssent dans une embuscade des Ambaboys à Santé. Releve le quotidien Mutations.

Le quotidien Le Jour fait les « Lumières sur le décès d’une jeune écolière ». Dans un communiqué, le Délégué général à la Sûreté nationale annonce la mise aux arrêts du policier responsable de la mort par balle de la jeune Brandy Tataw, de retour d’école vendredi.

Ailleurs Defis Actuels écrit « Comment le pouvoir finance des médias aux ordres ». Des médias de forte renommée tels que Vision 4 ou Africa24 sont portés à bout de bras par le gouvernement camerounais par des financements colossaux estimés à 26 milliards pour le second, selon le tribunal de commerce de Nanterre en France.

Dans cette dynamique de Soutien institutionnel à Amougou Belinga Promoteur de Vision 4, Essingan parle de « La traque au faciès ». Des documents relatifs à l’appui légal de l’Etat à l’homme d’affaires originaire du Grand-Sud, fondateur du groupe

l’Anecdote, ont mystérieusement fait leur apparition dans les réseaux sociaux ces derniers jours, suscitant un tollé chez certains esprits malveillants qui ferment les yeux sur d’autres opérateurs économiques à l’instar d’autres opérateurs économiques à l’instar d’Africa 24, CBC, Neo Industry, NFC Bank, Congelcam, ayant eux aussi bénéficié des facilités du trésor public.

La Session parlementaire quant à elle examine « Les 6 premiers projets de lois sur la table des députés ». Pour Eco Matin, Loi de règlement, adhésion du Cameroun à la convention et l’utilisation des cours d’eaux transfrontalières et des lacs internationaux, autorisation du président de la République à ratifier la charte africaine des droits de l’Homme relatif aux personnes âgées... En à peine 48heures de travaux, les activités s’intensifient au Parlement. Le 12 novembre dernier, le président de l’Assemblée nationale a reçu six projets de loi du président de la République.

Cependant que L’Indépendant dénonce « Le plan crapuleux de la Task-force » Logée au secrétariat de la présidence de la République. Pour le Journal, Des manœuvres savamment huilées s’emploient à faire passer les lignes 94 et 65 respectivement du Minepat et du Minfi, sous le contrôle direct de la Task-force. On aurait ainsi la présidence de la République, sous une forme déguisée, un puissant ministère du Ciel, de la Terre et de la Mer, entre les mains du vice-dieu.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo