ALTERNANCE AU CAMEROUN : ET SI DION NGUTE ETAIT LA SOLUTION ?
CAMEROUN :: POLITIQUE

ALTERNANCE AU CAMEROUN : ET SI DION NGUTE ETAIT LA SOLUTION ? :: CAMEROON

Dans un post publié ce matin comme une boutade (mais il le pense vraiment), mon petit-frère Dr Richard Makon disait ceci s’agissant du Premier ministre camerounais, Chief Dr Joseph Dion Ngute : « J'aime beaucoup le petit gars-ci,
Il peut faire un bon président de la république...
pour la réconciliation du Cameroun ! »

Ce post a été suivi de plusieurs commentaires dont les plus pertinents vont dans le même sens que le Dr Makon. Ces commentaires me réconfortent dans ma position. Moi qui ai toujours dit que Chief Dr Dion Ngute est une chance pour le Cameroun. Face à la crise sociopolitique qui perdure dans les régions du NoSo et aux remous de fin de régime observés ça et là au Cameroun, Dion Ngute apparaît comme l’homme ou l’un des hommes crédibles et fédérateurs autour duquel peut se construire l’alternance. 

Le profil, l’expérience et le sérieux de cet homme parlent pour lui. Sur un plan purement professionnel, Dion Ngute a accumulé des dizaines d’années d’expérience au sein de la haute administration camerounaise. Il a formé -quand il était directeur de l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) - des milliers d’administrateurs camerounais dont certains sont encore en fonction. Dion Ngute a été ministre pendant plus de deux décennies avant ‘’d’être appelé’’ à la tête du gouvernement actuel, au moment le plus difficile de son histoire avec toutes les crises qu’il est appelé à affronter. 

Parmi ces crises, il y a celle qui couve dans les régions du NoSo où le chef traditionnel devenu Premier ministre séjourne actuellement et où il a essuyé des tirs d’armes lourdes par les sécessionnistes, une fois arrivé à Bamenda, capitale régionale du Nord-ouest. 

Sur tout autre plan, Dion Ngute jouit d’une véritable assise intellectuelle. Pur produit de l’Université de Yaoundé, où il a obtenu une licence en droit, le PM actuel du Cameroun s’est envolé ensuite pour l’Angleterre où il a poursuivi ses études et obtenu un doctorat en droit. Rentré dans son pays, il a occupé plusieurs fonctions avant d’être nommé à la tête du gouvernement.

Camerounais d’expression anglaise à la base, Dion Ngute est un parfait bilingue comme on en trouve très peu dans ce pays ayant pourtant deux langues officielles d’égale valeur : le français et l’anglais (une honte ! mais là n’est pas le sujet). 
Dion Ngute jouit d’une véritable assise populaire : il est chef traditionnel dans son village. Ceux qui le connaissent parlent de lui comme un homme assez pondéré mais ferme dans ses convictions. Contrairement à un commentaire d’un internaute qui, faisant suite au post de Richard Makon, le qualifiait de « mou ». 

« Mou, Dion Ngute ? » Pas vraiment. Selon des informations puisées à bonne source, Dion Ngute est l’un des rares Camerounais à vouloir mettre sa démission sur la table du Président Paul Biya face à ce qui paraissait alors, à l’époque, comme une incongruité de la part du ministre très zélé de l’administration territoriale Atanga Nji qui ne consentait pas à l’accepter comme son patron. 

Contrairement aux messies que certains tentent d’imposer, maladroitement, aux Camerounais, Chief Dr Dion Ngute est une vraie chance pour le Cameroun. Anglophone, parfaitement bilingue, sérieux, pondéré, expérimenté, spécialiste du droit, il représente un choix probant pour l’avenir du Cameroun mais surtout une expertise avérée pour la recherche des solutions au problème dit anglophone. 
Le temps est arrivé pour faire taire l’imposture et promouvoir les vraies valeurs capables de proposer une vraie alternative au régime actuel. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo