COVID-19 : Où sont nos scientifiques ?
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: COVID-19 : Où sont nos scientifiques ? :: CAMEROON

Depuis que la pandémie sévit, on entend très peu ou pas du tout les chercheurs camerounais. Alors que c’était une bonne occasion pour eux de donner une preuve de leur expertise. 

La pandémie Covid-19 a permis à la “Big Science”de battre un record inédit dans l'histoire de la recherche pharmaceutique : trouver en quelques mois la réponse vaccinale au coronavirus, là où il aurait fallu au moins une décennie pour espérer arriver à un résultat probant. Ce succès a cependant donné l’occasion de faire un constat consternant : les scientifiques camerounais n’ont rien proposé sur cette affaire, comme tous leurs collègues africains : sur la soixantaine de vaccins actuellement autorisés et les 170 en développement de par le monde, il n’y en a aucun élaboré par le continent. À notre habitude, nous attendons que la solution au Covid-19 vienne de l’Occident, et on est bruyamment impatient « qu’on nous livre le vaccin ». 

Il y en a même qui se plaignent du retard accusé dans ce sens, oubliant que les pays développés ont cherché ces sérums d’abord pour leurs populations, en aucun cas pour « sauver le monde » et par philanthropie, comme le croient les naïfs. La raison ? C’est chez eux que le coronavirus fait de vraies hécatombes. Si cette pandémie avait été une maladie limitée à l’Afrique, il est certain que les labos ne se seraient pas décarcassés autant pour trouver un vaccin. On a l’exemple du paludisme: s’il sévissait de manière endémique en Occident, il est à parier qu’on lui aurait trouvé une parade vaccinale efficace depuis longtemps.  Pourquoi pas nous ? 

Et cela nous ramène à la vraie question : qu’est-ce que nos chercheurs ont fait depuis que la pandémie est là ? Pourtant, connaît bien leurs prouesses dans d’autres domaines, notamment dans la recherche agronomique, où ils sont leaders en Afrique centrale sans conteste. On peut déplorer évidemment, en passant que ces résultats probants, qui font honneur à nos hommes de laboratoire et de champs d’expérimentation, soient peu connus. Car, plusieurs de leurs découvertes importantes restent curieusement dans les tiroirs, et pour ainsi dire sous le boisseau, alors qu’elles devraient être rendues publiques, afin d’être possiblement traduites en applications dans la vie quotidienne. C’est là tout l’intérêt et la finalité de la recherche scientifique. On a donc affaire à un incompréhensible déficit de vulgarisation. Mais la question n’est pas là : cela suffit pour dire que nos scientifiques sont parfaitement outillés pour trouver quelque chose sur la Covid. Donc, quelque chose cloche: 

pourquoi n’y a-t-il rien de leur part, jusqu’à présent ? À titre d’exemple récent : est-il normal que, lorsqu’on a parlé de la découverte d’un remède local contre la Covid, l’annonce ait été faite par un ecclésiastique, en l’occurrence Mgr Kleda, et nullement par un scientifique du MINRESI comme on aurait dû s’y attendre, puisqu’après tout, c’est pour ce job et pour des inventions éventuelles de ce genre que l’État finance ce Ministère? La question n’est pas superfétatoire quand sait qu’il y existe tout un laboratoire dédié, en l’occurrence l’Institut de la Recherche Médicale et sur les Plantes Médicinales (IRMPM). 

Et même, encore, d’où vient-il que le Comité scientifique n’a pas jusqu’à présent cru devoir statuer sur le cas du remède de Mgr Kleda ? Ceci rappelle l’espèce de conspiration du silence qui a entouré le Vanivax du regretté Pr Victor Anoma Ngu, qui a affirmé avoir découvert le sérum anti VIH. Ou encore de l’Hepasor du Dr Ekotto Mengatta, tombé dans les oubliettes après sa disparition. 

De manière plus générale à propos du Covid, depuis que toute cette histoire tragique a commencé, où sont nos immunologues, épidémiologues, infectiologues et autres experts dans ce domaine, pour dire aux Camerounais ce qu’il en est selon eux, sans attendre que l’information vienne d’ailleurs ?

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo