Election du maire de Bangangté : le match des populations
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Election du maire de Bangangté : le match des populations :: CAMEROON

Le conseil municipal de plein droit en vue de l’élection du maire de Bangangté dans le département du Ndé, région de l’Ouest du Cameroun, est renvoyé à une date ultérieure. Amassées devant l’hôtel de ville ce 6 Mai, les populations manifestent.

Les visages sont tristes à la sortie des premiers conseillers municipaux de la salle des actes. Le maire de la commune de Bangangté n’est toujours pas connu. Les policiers parés à l’entrée de l’enceinte de l’hôtel de ville, filtrent les entrées. Des journalistes sont hors de l’enceinte. Des jeunes approchent et crient à tue-tête : « Discipline… du parti, discipline du parti », faisant allusion au vote du 2 mai à l’issu duquel Eric Niat est investi candidat du Rdpc. Ils viennent d’apprendre contre toute attente qu’une candidate au nom de Nana Evelyne est imposée pour challenger Eric Niat, après le désistement de Jean Lambert Tchoumi, battu aux primaires par Eric Niat 19 voix contre 21.

 « Nous sommes venus très nombreux porter notre maire, Eric Niat en triomphe », déclare le capitaine de la troupe. Organisés en petits groupes, ils scandent : « Eric Niat » et les autres répondent « notre maire. Le maire des jeunes ». Ou encore « Eric Niat Oyeee…victoire». Un autre groupe vient disperser les manifestants en s’offrant au spectacle de la bagarre. Ils sont vite neutralisés par le camp Eric Niat. « Nous étions préparés de ce que des gens viendront mettre le désordre et feront tout pour l’attribuer à Eric Niat. Nous ne les laisserons pas mettre Bangangté à feu et à sang », lance un manifestant. « Nous sommes derrière notre reine-mère, madame le ministre. Eric Niat ne sera jamais maire de Bangangté. Nous préférons que ce soit n’importe qui en dehors de lui », riposte le camp d’en face.
Paul Biya 

« Le Rdpc doit prendre ses responsabilités. Cette mascarade qui ne nous honore pas, doit prendre fin », déclare un conseiller municipal qui soutient : « nous avons élu Eric Niat. C’est le seul que nous connaissons comme candidat de notre parti, le Rdpc. Il faut que ce soit clair ». En perspective, Il dit qu’ils reviendront autant de fois qu’il faudra, mais que « le parti demande aux autres qui sont dans le dilatoire et dans la dissidence de revenir à la raison ou qu’ils démissionnent du parti. Nous prendrons acte », conclut-il. Interrogé à la sortie, Eric Niat rappelle, « je suis le candidat investi par le parti du président Paul Biya. Par conséquent, je suis le maire de la commune de Bangangté. J’ai le profil qu’il faut. Mes états de service me confortent parlent d’eux-mêmes ». Il conclut en disant qu’il attend le communiqué du Préfet du Ndé pour la prochaine date du conseil. « Les ennemis de Paul Biya se sont enfin dévoilés. Ils ont montré que le Rdpc n’est qu’un camouflet pour faire valoir leur trafic d’influence. Nous en avons marre. Que cela cesse ».

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo