Demande de révocation d’office du corps de la police, de l’Officier EKANGA MARCELIN ACHILLE
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Demande de révocation d’office du corps de la police, de l’Officier EKANGA MARCELIN ACHILLE :: CAMEROON

Monsieur le Délégué Général,

Il nous revient, de sources concordantes, corroborées par plus d’une organisation de défense des droits de l’Homme, en l’occurrence MENDELA CENTER et NDH, qu’en date du dimanche 18 Avril 2021, à Yaoundé, au lieu-dit Nkolodom, l’officier de police EKANGA MARCELIN ACHILLE, aurait délibérément utilisé son arme, au vu et au su d’un public nombreux, pour tenter d’abattre le citoyen Dihoum Mbella, que malheureusement, c’est le frère de ce dernier, Makolla Essoh Elie, qui aurait reçu la balle criminelle, et serait depuis lors plongé dans un état végétatif.

Aussi, sous réserves de toute autre élément échappant à notre honnête intelligence, la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, qui n’a de cesse de louer votre diligente et concrète volonté de ne laisser prospérer aucun ripou au sein de nos forces de police, exige la révocation pure et simple de cet élément du corps et subséquemment de la fonction publique de notre pays.

Le Cameroun fait face à de multiples défis sécuritaires, et nous devons pouvoir compter sur des forces de défense et de sécurité faisant preuve d’une discipline absolument irréprochable dans les rapports avec les citoyens, d’une part, et d’autre part affichant une éthique de service et de défense de la patrie sans reproche et très professionnelle. TOUS LES CANCRES ET DESORDONNES DEHORS.

La Commission saisit cette occasion pour vous renouveler sa haute, fraternelle et citoyenne considération./.

SHANDA TONME

Copie : SG/PR

PM

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo