ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: VALIDER LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES POUR OBTENIR UNE CERTIFICATION
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: VALIDER LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES POUR OBTENIR UNE CERTIFICATION :: CAMEROON

C'est le but du séminaire sur la formation des conseillers organisé lundi dernier à Yaoundé par le ministère de l'Enseignement supérieur ( Minesup), avec le concours de l'Agence universitaire de la Francophonie ( Auf).

Le système de l'enseignement supérieur camerounais est en passe de reconnaissance formelle des personnes détentrices de compétences professionnelles précises, mais n'ayant pas suivi le circuit universitaire classique. Il s'agit du processus de Validation des acquis de l'expérience ( VAE) amorcé par le pays depuis décembre dernier.

C'est à cet effet que le Minesup a organisé un séminaire de trois jours ( du lundi 26 au mercredi 28 avril 2021, en vue de bénéficier de l'expérience de certains pays qui appliquent déjà la VAE, comme le Sénégal dont les experts ont d'ailleurs été dépêchés à Yaoundé, sous la diligence de l'Auf. Représentant du ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur, le Prof. Wilfried Gabsa le secrétaire général du Minesup, a mis l'emphase sur le protocole devant convertir les compétences professionnelles en diplômes.

Le Prof. Wilfried Gabsa a préparé les enseignants d'université à ne pas se voir " surpris à l'avenir, d'avoir des collègues sans titre de Docteur ou de Professeur", avant de préciser que la VAE permet à toute personne détentrice de compétences professionnelles, d'obtenir une certification professionnelle, et ce, sans aucune discrimination ( âge, statut, formation).

En clair, la VAE consiste en un acte officiel de certification des compétences d'un individu au nom de l'autorité compétente, par des moyens codifiés. La VAE est donc loin d'être un processus allant dans tous les sens. Elle est codifiée par des savoirs déterminés à l'avance, dans un domaine précis. L'impétrant devra alors démontrer sa maîtrise des savoirs et des savoir-faire à faire valider. " La VAE véhicule le message selon lequel la formation n'est plus l'unique voie pour acquérir une reconnaissance professionnelle.

Elle devient ainsi la quatrième voie de certification à côté de la formation initiale", a déclaré le secrétaire général du Minesup, lequel a procédé à l'ouverture des travaux de trois jours, au nom du ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur, Prof. Jacques Fame Ndongo. De la quarantaine de participants à l'atelier sur la VAE qu'a abrité l'université protestante d'Afrique centrale, a été sortie la première cuvée des conseillers en VAE.

L'atelier avait aussi pour but l'élaboration d'un cadre législatif et réglementaire, ainsi que la définition des référenciels des métiers, ainsi qu'un cadre national de certification et de qualification professionnelle. L'atelier de cette semaine sur la VAE était le 3 ème du genre. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo