Complexe sportif d’Olembe : Priorité aux infrastructures de la Can
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: Complexe sportif d’Olembe : Priorité aux infrastructures de la Can :: CAMEROON

C’est l’orientation donnée en ce moment sur les travaux du chantier visité par le ministre des Sports, ce 08 avril 2021.

Le Complexe sportif d’Olembe est une véritable préoccupation dans le cadre de l’organisation de la Can 2021 par le Cameroun. Selon le cahier de charges de la Caf, c’est dans le stade principal de football que se dérouleront les cérémonies d’ouverture et de clôture de la Can 2021, que la Cameroun abrite du 9 janvier au 6 février 2022. Dans notre édition du 31 mars 2021, nous sonnions l’alarme à travers l’arrêt des travaux constaté sur le terrain depuis trois mois.

Si les travaux n’avaient pas connu cet arrêt, le chantier ou alors les infrastructures contenues dans le cahier de charges de la Caf, seraient livrés et Magil passerait à autre chose. Une note d’information du ministère des Sports a confirmé bien que le chantier a connu « pendant quelques mois un ralentissement et non un arrêt des travaux ». Un constat fait aussi hier, 8 avril 2021 par le Pr Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports, à l’issue de la visite qu’il a effectuée sur le site, en compagnie des représentants des administrations impliquées dans l’accompagnement du projet, dont le Gouverneur de la région du Centre (représenté par son secrétaire général). 

Ce qui est nouveau depuis hier sur le chantier de construction du Complexe sportif d’Olembe, ce sont les travaux du revêtement extérieur qui ont commencé. L’on a pu apercevoir des ouvriers, moins d’une dizaine, sur le pan de la charpente du stade principal, en train de fixer, ce qui sera appelé « la peau de pangolin », visible sur la maquette de ce stade. Les travaux dans les vestiaires ont aussi bougé. Mais, ils ne sont pas encore équipés. Tout comme leurs toilettes où l’on a pu constater la pose de des sanitaires. Au deuxième étage, la chambre témoin de l’hôtel 4 étoiles de 70 chambres, jadis vide lors de l’une des visites du ministre des Sports, a été équipée (lit, écran plasma, et autres meubles). Dans le stade, n’allez pas chercher des pilonnes ou mâts d’éclairage. 

Le dispositif d’éclairage incorporé à la charpente métallique, était en test avec quelques projecteurs allumés. Un technicien de Magil indiquait près de 250 projecteurs par paliers. Le dispositif de sonorisation déjà en place, attend sa mise en service. Pour le reste, il s’est agi d’une pelouse bien verdoyante, visiblement bien entretenue, en attendant les tests qui vont suivre la réception des travaux. Il sera question d’y organiser des matchs de football pour juger la qualité ou alors la capacité de résistance de ce gazon. Les sièges sont restés les mêmes, déjà vues dans les gradins et dans la loge présidentielle, tout comme les baies vitrées des postes commentateurs. 

La pression par la multiplication des visites inopinées sur ce chantier

« Dans le dispositif d’accueil de la Caf, Olembe est appelé à être le fleuron de cette compétition. Olembe est appelé à être, après le Complexe sportif de Japoma, la figure emblématique de la grande et belle ambition du président de la République, consistant à doter notre pays de belles, modernes et futuristes infrastructures sportives, faisant la fierté non seulement du Cameroun, mais du continent africain », a indiqué le ministre des Sports. Dans tous les cas, le chantier visité hier, 8 avril 2021 a probablement connu une reprise, qui devrait monter en puissance, au regard du temps qui nous sépare de la Can en janvier – février prochains.

Et si l’on s’en tient au règlement qui veut que les infrastructures soient mises à la disposition de la Caf trois mois avant, l’on ne dispose plus que de six mois pour être à jour. Des observateurs estiment que les promesses faites par les entrepreneurs sur ce stade n’ont pas souvent été tenues. Et que le maître d’ouvrage, le ministre des Sports, devrait aller sur ce site au moins deux fois par semaine désormais, et de façon inopinée, pour se rassurer de l’avancement des travaux, afin d’éviter une autre surprise dans cette dernière ligne droite où le temps joue contre le Cameroun. Tic-tac, tic-tac...

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo