SDF : Kenedy Ejacha veut succéder à John Fru Ndi
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: SDF : Kenedy Ejacha veut succéder à John Fru Ndi :: CAMEROON

Militant du parti depuis 1995, le pasteur basé aux États-Unis joue la carte de la neutralité à la différence de Nintcheu et Osih qui, d’après lui, sont marqués.

Le Social Democratic Front (SDF) s’apprête à tourner la page Ni John Fru Ndi, qui a fait part, le 11 février dernier, de son intention de se retirer définitivement de la politique. Le parti annonce la tenue, en 2023, d’un congrès ordinaire pour élire un nouveau Chairman à sa tête. L’opinion est presque certaine que la bataille pour la succession Ni John Fru Ndi se jouera entre Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu, qui occupent respectivement les postes de premier vice-président du parti et de président régional pour le Littoral. Les deux responsables entretiennent depuis plusieurs mois une relation orageuse, à tel point que le deuxième a évincé le premier du bureau régional du Littoral. Le National Executive Committee (NEC) n’a pas entériné cette décision, mais, entretemps, le secrétaire général du parti, Jean Tsomelou, est intervenu énergiquement pour demander à ses deux camarades de mettre fins aux affrontements par médias interposés. Il n’a pas manqué de leur rappeler que tout débat sur la vie du parti devait se faire à nouveau en interne et non sur la place publique. 

Sous-réserve d’autres candidatures d’ici le congrès annoncé, les dissensions entre les dauphins putatifs de Ni John Fru Ndi viennent de faire surgir un troisième larron, qui joue la carte de la neutralité à la différence des deux autres qui, d’après lui, sont marqués. Il s’agit de Kenedy Ejacha, un ressortissant du Nord-Ouest qui vit et travaille depuis plusieurs années aux Etats-Unis d’Amérique. Il devrait perturber le duel Nintcheu Osih, deux personnalités surmédiatisées et chauffées à blanc depuis plusieurs années, qui n’attendent qu’une étincelle pour en découdre. 

Sur son compte Facebook, il a annoncé il y a quelques jours qu’il briguerait la présidence du SDF qui, d’après lui, est loin d’être taillée sur mesure pour ses deux camarades députés. Militant du Social Democratic Front depuis 1995, il a tour à tour été secrétaire de la cellule « Avenir » du parti dans la circonscription électorale de Yaoundé 3e, secrétaire administratif et financier puis secrétaire à l’organisation dans le même organe de base. En 2002, il avait été investi candidat dans les listes SDF aux législatives dans le Mfoundi et aux municipales dans l’arrondissement de Yaoundé 3e. 

Figuration

Par ailleurs, il a servi à l’Assemblée nationale pendant plusieurs années comme chef de cabinet de l’ancien vice-président de l’auguste chambre Pierre Kwemo, qui était jusqu’en 2013 député du groupe parlementaire SDF. Il n’entend pas faire de la figuration lors du prochain congrès électif, même si un cadre du SDF soupçonne que sa candidature ait pu être suscitée dans l’unique but de brouiller les cartes. Parti des Etats-Unis pour prendre part au grand dialogue national organisé par le gouvernement du 30 septembre au 04 octobre 2019 à Yaoundé, ce pasteur âgé d’une quarantaine d’années en veut aux autorités camerounaises de n’avoir toujours pas mis en oeuvre l’ensemble des résolutions prises au terme de ces assises. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo