DRAME: PLUSIEURS CIVILS PERDENT LA VIE À LA SUITE D'UNE BAVURE À MUYUKA
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: DRAME: PLUSIEURS CIVILS PERDENT LA VIE À LA SUITE D'UNE BAVURE À MUYUKA :: CAMEROON

Les scènes meurtrières sous le chaudron de la crise anglophone sont loin d'être terminés.(Illustration une des victimes blessées)

 Plus d'une demie dizaine   de personnes dont des femmes, des enfants et des hommes ont tragiquement perdu la vie lors d'une attaque meurtrière commise par les hommes armés et  non identifiés le dimanche 10 janvier 2021 dans le village Mauto, une localité située dans l'arrondissement de Muyuka, région du Sud-Ouest.

 D'après le site en ligne anglophone crisis, plusieurs autres civils auraient été gravement blessés à l'issue de cette bavure.

Le lundi 11 janvier 2021, soit 24 heures après le drame, le capitaine de vaisseau Cyrille Serge Atonfack, chef de la division de la  communication au ministère de la défense a rendu public un communiqué dans lequel, il a accusé les séparatistes  d'avoir conçu des images  fictives pour faire endosser à l'armée " un aveugle massacre". Il a précisé par ailleurs dans sa note qu'au terme des combats, plusieurs insurgés ont été neutralisés et blessés.

 Il est important de préciser que lors des massacres de Ngarbuh dans la région du nord-ouest, le 14 février 2020, les forces de maintien de l'ordre présentes dans cette partie là avaient juré la main sur le cœur qu'ils n'avaient rien à voir avec les massacres des civils. Pourtant, la commission d'enquête qui avait été initiée au moment des faits par le chef de l'État Paul Biya avait permis de mettre sur le banc des accusés plusieurs éléments de l'armée Camerounaise. 

 Cette scène de bousillage humaine intervient plusieurs mois après les tueries des écoliers à la Mother Franscisca School le 24 octobre 2020.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo