Développement local: La mairie de la ville de Douala vote un budget de 56 milliards pour 2021
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Développement local: La mairie de la ville de Douala vote un budget de 56 milliards pour 2021 :: CAMEROON

C’est le montant du budget voté ce 14 décembre 2020 par le conseil communautaire pour le développement de la capitale économique du Cameroun.

56,8 milliards de FCFA pour être précis. C’est le montant de l'enveloppe budgétaire prévisionnelle de la mairie de la ville de Douala pour l'exercice 2021. Il a été voté ce lundi 14 décembre 2020 par le conseil communautaire de la ville.

En hausse de 10 milliards de FCFA, soit 22,8%  par rapport au précédent réajusté à cause de la crise de la  Covid-19, le budget 2021 sera en priorité consacré  au développement économique et la protection de l’environnement.

49,7 milliards de FCFA sont dédiés au fonctionnement et 7 milliards sont aux investissements. « Le budget que nous venons d’adopter est un budget ambitieux qui doit nous permettre d’améliorer le cadre de vie des habitants en ce qui concerne la mobilité urbaine, le confort des routes, l’éclairage public et les enlèvements des ordures. Il faut que ce budget nous permette d’avancer et de construire les infrastructures dont la ville a besoin », souhaite le Maire de la ville ,Dr Roger Mbassa Ndine.

Le maire de la ville de Douala  espère mobiliser ce budget de performance qui sera « le déclencheur final » d’un certain nombre d’activités d’envergure. Notamment la construction de la voirie pour améliorer la mobilité urbaine. La vision de l’édile de Douala est de moderniser la ville en la « projetant sur les 20-25 prochaines années ».

En ligne de mire en 2021, la construction de la barge pour relier l’île de Manoka (Douala 6ème ), l’accélération des travaux de construction ou de réhabilitation des immeubles devant abriter  les services de la mairie de la ville, le renforcement du programme d’entretien des drains, la réhabilitation des espaces publics marchands, etc. Mais surtout l’application des amendes pour toute infraction causée sur le mobilier urbain et sur l’environnement.

Sur ce point, « un arrêté d’application sera pris dans les prochains jours », annonce Dr Roger Mbassa Ndine. Il compte renforcer les effectifs de la police pour que ces amendes soient appliquées sans faiblesse et « nous feront en sorte que les habitants eux-mêmes assurent la propreté, la beauté et la sécurité de leur ville».

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo