Assassinat de Matinez Zogo:  Amougou Belinga et Eko Eko sortent de prison
CAMEROUN :: SOCIETE

Cameroun :: Assassinat De Matinez Zogo: Amougou Belinga Et Eko Eko Sortent De Prison :: Cameroon

Un jour historique pour  ces deux hommes gardés écroués en détention préventive à la maison d'arrêt de Yaoundé- Kondengui, depuis le 04 mars 2023.  C'est dans le cadre de  l'assassinat du journaliste  Martinez Zogo.

Selon l'ordonnance de mise en liberté y relative,  les deux suspects  ont été disculpés par le lieutenant- colonel  Justin Danwe, le patron du commando ayant assassiné notre confrère dans des conditions effroyables. Le commissaire divisionnaire  Maxime Eko Eko, patron de la DGRE, service secret du Cameroun,et le patron du groupe l’Anecdote, Jean Pierre  Amougou Belinga.Selon  l’ordonnance de mise en liberté signée ce jour  par le juge d’instruction militaire, le lieutenant- colonel  Sikati Kwamo,  les deux hommes sont disculpés au bénéfice du témoignage du lieutenant - colonel Justin Danwé, qui lui reste en prison.

«Entendu dès lors de son interrogatoire au fond, Justin Danwe a disculpé Amougou Belinga Jean Pierre et déclaré que cet inculpé n’était en rien impliqué dans l’arrestation, la séquestration et la torture de Martinez Zogo, que même la bande visuelle versée au dossier au cours de l’enquête préliminaire et supposée l’incriminer,  comporte des incongruités qui en altèrent la véracité et partant la recevabilité, attendu que de tout ce que précède et rendu à ce stade de l’information judiciaire,  la détention de Léopold Maxime Eko Eko et de Jean Pierre Amougou Belinga n’est plus nécessaire pour la manifestation de la vérité», peut-on lire dans l’ordonnance de mise en liberté.

Les 2 suspects dans l’assassinat de Martinez Zogo quitteront la prison d'ici la fin de la soirée, et pourront regagner leur domicile.

Et l'ordonnance de poursuivre : «Donnons d’office main levée des mandats de détention provisoire décernés à l’encontre des sieurs Eko Eko Léopold Maxime et Amougou Belinga Jean Pierre : Ordonnons en conséquence leur mise en liberté s’ils ne sont détenus pour autre cause», poursuit l’ordonnance de mise en liberté des deux hommes.

Le peuple entier reste sans mot devant ce feuilleton juridico - judiciaire, et comme cela avait été prédit dans ce crime d'État, l'on s'achemine vers un non- lieu.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

canal de vie

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo


L'actualité en vidéo