World news CAMEROUN :: L’EX PREFET DE L’OCEAN ET CIE ECOPENT DE 10 A 12 ANS DE PRISON FERME. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: L’EX PREFET DE L’OCEAN ET CIE ECOPENT DE 10 A 12 ANS DE PRISON FERME. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: L?EX PREFET DE L?OCEAN ET CIE ECOPENT DE 10 A 12 ANS DE PRISON FERME. :: CAMEROON
  • Source : Mimi Mefo Info
  • samedi 17 octobre 2020 12:43:00
  • 1968

World news CAMEROUN :: L’EX PREFET DE L’OCEAN ET CIE ECOPENT DE 10 A 12 ANS DE PRISON FERME. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Après trois années de procédure contre 56 accusés, le tribunal criminel spécial a finalement rendu son verdict.

L’audience était présidée par la Magistrate BAHOUNOUI BATENDE Annie Noëlle. Le tribunal a condamné à 12 ans de prison les accusés Vilon Jean François et BESSALA Jean Hubert. Ils étaient à l’époque des faits, respectivement Préfet de l’Océan et Sous-préfet de Kribi 1er, dans la Région du Sud Cameroun. Le tribunal a condamné une dizaine d’accusés à une peine de 10 ans de prison; une condamnation à vie à l’encontre d’un accusé non comparant, absent de l’audience.

Au cours de cette longue procédure, cinq accusés sont décédés. Pour eux, l’action civile s’éteint à leur encontre conformément à l’article 62 et 63 du code de procédure pénale. Par contre, tous ont été condamnés solidairement à réparer le préjudice matériel subi par l’Etat du Cameroun à hauteur de 870 000 000 FCFA.

Cette affaire éclate à la suite des dénonciations des populations de l’océan en 2015. Une commission mixte de contre expertise relèvera entre autre les immatriculations irrégulières, la surfacturation des cultures et les constructions fictives lors de l’évaluation des biens mis en cause dans le cadre de la construction du Port Autonome de Kribi. Le préfet Vilon François présidait le comité local de supervision et de suivi.

A l’ouverture de la procédure, les accusés présents à l’audience ont plaidé non coupable. 14 accusés dont François VILON étaient placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé depuis le mois de mai 2016; 23 accusés ont comparu libres et 19 non comparants en fuite.

17oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo