World news CAMEROUN :: Comprendre le Numéro d'identification du véhicule :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Comprendre le Numéro d'identification du véhicule :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • mercredi 23 septembre 2020 19:43:00
  • 1563

World news CAMEROUN :: Comprendre le Numéro d'identification du véhicule :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Comprendre la signification du NIV, ou Numéro d’Identification d’un Véhicule, est un vrai parcours du combattant. Et pourtant, cette succession de chiffres et de lettres n’est pas totalement aléatoire. Elle a bel et bien un sens, qu’il faut savoir déchiffrer. Quel est-il ? Que nous permet-il d’apprendre sur nos véhicules ?

La composition du Numéro d’Identification du Véhicule.

Le Numéro d’Identification des Véhicules peut varier dans des cas exceptionnels, mais est internationalement encadré par les normes ISO 3779-1977, 3779-1983, 3780-1983 et 3833. Celles-ci permettent donc d’analyser le NIV quel que soit le modèle de la voiture (si elle est postérieure à 1980) et d’en tirer de multiples informations sur cette série de 17 chiffres et lettres :

  • Les 3 premiers caractères de la chaîne se rapportent à l’Identification Mondial de Construction, connu par l’acronyme WMI. Ce code constructeurunique, affecté par le SAE International, permet de savoir la zone géographique pour le premier caractère, le pays pour le deuxième caractère, puis le constructeur. Par exemple, lorsqu’on lit VSX, il faut reconnaître Opel Espagne.
  • Les 6 caractères suivants sont spécifiques à chaque constructeur. Ils correspondent à la SDV, la Section de Description du Véhicule. Variant en fonction des marques, ils regroupent un ensemble de caractéristiques du véhicule, allant du type de carrosserie au moteur, en passant par le châssis, ou encore par exemple son poids.
  • Finalement, on retrouve le code SIV, ou Section d’Identification du Véhicule. Le 10è caractère permet de connaître l’année de fabrication, A correspondant à 1980, jusqu’à Y en 2000, puis 1 pour 2001 à 9 pour 2009, puis à nouveau A pour 2010 jusqu’à Y pour 2030… Le 11è caractère donne ensuite une indication sur l’usine dans laquelle le véhicule a été créé, puis les 6 derniers éléments, jusqu’au 17è digit, correspondent à une séquence d’identification.

Par ailleurs, si vous voulez être aidé pour décrypter correctement un Numéro d’Identification de Véhicule, il est possible de trouver plusieurs logiciels en ligne, susceptibles de générer une analyse complète. Par exemple, pensez à www.carvertical.com/fr !

Quelques anecdotes à connaître.

Comme vous l’avez peut-être constaté, notamment sur le 10è digit, toutes les lettres de l’alphabet ne sont pas utilisées. Effectivement, pour éviter de se tromper entre différentes lettres et chiffres, le I, le O et le Q ne sont jamais employés. Le I ressemble trop au 1, tandis que le O et le Q sont assimilables au 0. De la même façon, si le 10è caractère de votre NIV est un U ou un Z, sachez que c’est un faux car ces lettres ne peuvent pas s’y trouver.

De la même manière, la position 9 d’un NIV est forcément un chiffre, ou la lettre X.

Finalement, les 5 derniers caractères de ce numéro d’identification sont toujours des chiffres.

Ainsi donc, vous avez toutes les informations pour pouvoir lever le voile sur les mystères de votre Numéro d’Identification de Véhicule. Ne vous laissez plus impressionner par cet élément, qui est si important pour comprendre votre voiture !

23sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo