CAMEROUN :: Marcel Niat Njifenji : un voyage  pour un retour au village natal :: CAMEROON
CAMEROUN :: Marcel Niat Njifenji : un voyage  pour un retour au village natal :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Alain Ndanga
  • samedi 11 juillet 2020 09:00:00
  • 7010

CAMEROUN :: Marcel Niat Njifenji : un voyage pour un retour au village natal :: CAMEROON

De retour à Bangangté dans le département du Ndé, région de l’Ouest du Cameroun, après des mois d’absence due à l’exercice de ses fonctions, des populations réservent un triomphe au président du Senat, Marcel Niat Njifenji, ce 10 juillet 2020.

300 mètres à pieds. C’est la distance qu’il parcourt au milieu des siens qui le célèbrent, tel le fils prodige. Il est reçu par le préfet du Ndé et le sous-préfet de Bangangté. Il foule ce 10 juillet 2020, le sol Bangangté dans la région de l’Ouest du Cameroun.

C’est chacun qui veut le toucher. Les gardes rapprochées forment une ceinture autour de lui. Il n’est pas facile de l’approcher de près. Ça bouscule de parts et d’autres. Agitant l’arbre de paix qu’elles tiennent dans leurs mains, des femmes chantent à tue-tête. Elles exécutent des chants populaires réadaptées pour lui rendre hommage. Il salue de la main la foule qui le scande. Marcel Niat décide de descendre de son véhicule de marque Mercédès, immatriculé « Psenat ». Il porte un costume-tailleur de couleur bleu-nuit et un cache-nez jetable. En face, son fils, Eric Niat, filme toutes les séquences à l’aide d’un Smartphone. A ses côtés, son épouse, Marcie Niat, chante avec des femmes. Elle et son époux marchent aux mêmes pas jusqu’au véhicule à l‘entrée de la résidence. Le portail se referme.

C’est la place aux commentaires. « L’on n’est pas prophète chez soi », un adage que rappelle un participant. « Niat est prophète chez lui », détourne-t-il la formule. « Je suis venue le voir de mes propres yeux. Les gens disaient qu’il est mort », lance un membre de l’association « femmes dynamiques ». Elle ajoute, « le père est frais comme un poisson. Je suis surprise de le voir parcourir une telle distance à pieds ». Et conclut, «  Il a la forme de 2013 quand il était nommé président du Senat ».

Une pluie de bénédiction. Le soleil et le beau temps ont repris le pouvoir après une heure de pluie. Les groupes organisés reprennent d’assaut la nationale N04 (Yaoundé-Bafoussam). C’est depuis 12 heures 30 minutes qu’ils attendent là. Le cortège parti de Yaoundé à 13 heures, foule le sol du quartier Manja par Bangangté à 15 heures et 10 minutes. L’enfant du terroir est venu communier avec ses frères et sœurs. C’est après avoir présidé la session ordinaire de juin à la Chambre haute du Parlement. Session au cours de laquelle, des lois à l’initiative de projets et propositions, sont examinées, débattues et votées.

11juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo