CAMEROUN :: Freak Show et l'orthodoxie de l’invraisemblable au pays de la haine dégénérative à Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Freak Show et l'orthodoxie de l’invraisemblable au pays de la haine dégénérative à Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : CL2P
  • vendredi 29 mai 2020 12:25:00
  • 1383

CAMEROUN :: Freak Show et l'orthodoxie de l’invraisemblable au pays de la haine dégénérative à Yaoundé :: CAMEROON

Alors que une milice politique déguisée en «mouvement patriotique» voulait faire une razzia sur la résidence privée du principal opposant camerounais Maurice Kamto, leader de l’opposition légitime au régime de Yaoundé, un autre agitateur soi-disant militant des droits de l'Homme projetait de brûler toute la production musicale du talentueux et unique Richard Bona. Dans la même veine nous avons également remarqué la résurrection du grand prédicateur national du repli communautaire, le Pr. Patrice Nganang, embrayant à nouveau son vilain spectre fantomatique et chimérique du «Bulu State ».

Le CL2P n’a jamais cessé de tirer la sonnette d'alarme contre cette explosion vertigineuse de la haine dégénérative au Cameroun. En effet, quel est donc ce pays où le pouvoir en place et ses soutiens carburent uniquement à la haine, et ne conçoivent que la mort pour leurs adversaires et contradicteurs ?

Dites-nous donc Mesdames et Messieurs, quelle est la nature ou l'origine de ce problème qui vous empêche de concevoir et admettre que nous pouvons penser différemment, aspirer à d'autres formes et manières de gouverner au Cameroun, sans pour autant nourrir une haine dégénérative qui paralyse littéralement aujourd'hui tout effort de dialogue et de réconciliation entre les ressortissants de ce pays???

La même chose peut être dite de «l'opposition» menée par Patrice Nganang et son mantra réactionnaire de «l'État Bulu» qu'il répète avec une confiance passionnelle, au point de devenir de véritable paroles bibliques dans l'évangélisme de la haine ethnique et tribale au Cameroun, malgré les contradictions énergétiques formulées contre Nganang de la part le CL2P et d’autres défenseurs des droits de l'Homme, tels que Abdelaziz Mounde.

Aussi, il va sans dire que ces baiseurs de mouches immergés dans la politique ethnofaciste veulent tous nous détourner des véritables urgences existentielles comme le COVID-19 qui sont pourtant prêtes à tous nous anéantir.

En effet, cet investissement psychique sans retenue dans la politique ethnofasciste et la haine tribale sert d’abord à jouer le jeu archaïque de la défense primordiale de sa tribu et de la diabolisation des autres défiant de la sorte toutes les formes de rationalisation. Elle réduit les lieux d'autonomie associative et les pratiques délibératives alimentées en permanence par les théories du complot narcissique afin d’engendrer une culture de haine et d'agonie, où il n'y a plus d'espaces dédiés à la pluralité, la diversité et les pratiques délibératives dans le but d’un travail productif et consensuel de la citoyenneté.

Nous sommes donc tous entraînés dans ce genre de politique ethnofaciste et tribaliste plaçant immédiatement toutes nos interventions sous le prisme d’idéologies ethnofacistes concurrentes. Alors même que confronté à la réalité, il ne s'agit pas de s’abandonner dans des perspectives ethnofascistes concurrentes, mais de prendre des décisions de plus en plus vitales pour la collectivité nationale toute entière!

C’est donc comme ça que nous nous retrouvons dans un pays sous l'emprise d'un obscurantisme politique moyenâgeux

Car comment comprendre qu'en pleine pandémie de Covid-19 avec des populations abandonnées à elles-mêmes face à un gouvernement tiraillé par des rivalités internes et l'instinct de prédation sur les aides qui affluent de l'extérieur, l'initiative salutaire du principal opposant fasse l'objet d'une telle répression, jusque dans les coins les plus reculés du territoire camerounais???

On en perd l'entendement en espérant que les commanditaires de ces arrestations reviendront à la raison, en laissant ces bénévoles de « Survie Cameroun – Cameroon Survival » distribuer ces masques et gels, là où le dictateur s'est contenté d'offrir quelques seaux et des morceaux de savon en guise de prévention d'une pandémie qui se répand malheureusement plus vite que dans tout le reste du sous-continent (à l'exception notable de l'Afrique du Sud). Certains morts du Covid-19 camerounais auraient certainement préféré recevoir ces masques et gels, indépendamment du fait qu'ils émanent de la collecte initiée par Maurice Kamto!

Nous finissons en attirant l'attention des tontons macoutes du régime de Yaoundé qui envoient au CL2P in-box des photos obscènes (généralement de femmes dénudées) accompagnées de toutes sortes de menaces. Franchement ne perdez pas votre temps....

Il y a longtemps (au moins 20 ans) que vous auriez dû vous rendre à l'évidence qu'aucune menace, aucune intimidation, aucun sévice et mauvais traitement de nos proches, et même aucune manœuvre de compromission n'est parvenue à nous détourner de notre liberté de conscience.

C'est uniquement elle qui guide nos opinions, nos positions et nos actions au quotidien, avec le souci permanent qui est le nôtre de ne pas porter atteinte (de quelque manière que ce soit) à la dignité y compris de nos pires détracteurs et ennemis jurés.

Les cerveaux zombifiés des agents de renseignements du régime ne comprennent véritablement pas l’intérêt émancipateur de nos publications, messages et activismes. Sinon, ces narcissiques égoïstes mégalomanes psychopathiques et baiseurs de mouches ne nous dérangeraient pas avec ce genre de guerre psychologique rivalisant de conneries. Il est temps que ces imbéciles comprennent que c'est notre pays et non la cuisine de leurs mères. Nous aimons notre pays et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour lui laisser un meilleur endroit que nous n'avons trouvé. En effet, ces zombies n'ont pas de cerveaux et pas de souvenirs, rien que de la merde à la place.

Le CL2P est contre toutes les formes de dynamique de haine et de diffusion autoritaire de propagande. Par dessus tout, notre organisation s’élève contre le désir effréné à Yaoundé de tuer la société civile productive. Le poisson, comme on a coutume de dire, pourrit par la tête. Et les ethnofascistes de toutes les chapelles tribales au Cameroun, comme leurs gourous, sapent fondamentalement les valeurs incarnées par les droits de l'Homme et la démocratie authentique, donc le vécu et l’avenir même des Camerounais qu'ils prétendent représenter.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

29mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo