TOGO :: Edem Kodjo : Un panafricaniste s’en est allé :: TOGO
TOGO :: Edem Kodjo : Un panafricaniste s’en est allé :: TOGO
 
TOGO :: POLITIQUE
  • Mutations : Cyril Marcel Essissima
  • lundi 13 avril 2020 13:24:00
  • 3101

TOGO :: Edem Kodjo : Un panafricaniste s’en est allé :: TOGO

L’ancien secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine, ancêtre de l’Ua (1978-1983), s’est éteint le 11 avril dernier à Paris.

On le savait malade et interné depuis neuf mois dans un hôpital américain, en région parisienne, à la suite d’un accident vasculaire cérébral (Avc). A 81 ans, Edem Kodjo s’est finalement éteint le 11 avril dernier, dans la capitale française. Togolais, Edem Kodjo était une personnalité rompue à la politique aussi bien dans son pays qu’à l’échelle internationale. Il notamment été secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (Oua), entre 1978 et 1983, laquelle organisation continentale a cédé la place à l’Union africaine (Ua).

L’illustre défunt avait par la suite été premier ministre du Togo à deux reprises. D’abord sous la présidence Gnassingbè Eyadema entre 1994 et 1996, puis pendant près d’un an (juin 2005 - septembre 2006) sous celle du fils de l’autre, Faure Essozimna Gnassingbé. En 2008, il bénéficiera de la haute confiance du président de la République qui fera de lui un de ses conseillers jusqu’en 2008.

Mais avant son retour au Togo à la faveur du vent de la démocratie des années 1990, il a occupé plusieurs fonctions au niveau international. Edem Kodjo a successivement été gouverneur du Fonds monétaire international (Fmi) de 1967 à 1973, avant son passage à l’Oua. En 2009, Edem Kodjo a annoncé publiquement sa sortie de la scène politique. Mais compte tenu de sa riche expérience, il a été rappelé en 2016 par la présidente de la Commission de l’Union africaine d’alors, la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, pour jouer le rôle de facilitateur du dialogue politique en République démocratique du Congo (Rdc). Pendant cette intermédiation marquée de tribulations, les critiques de l’opposition congolaise l’ont poussé à rendre son tablier.

A l’annonce de sa disparition, de nombreuses personnalités politiques du Togo et d’ailleurs ont salué sa mémoire. L’ex-chef de l’État congolais, Joseph Kabila, a rendu « un vibrant hommage à un grand et digne fils d’Afrique qui a su promouvoir, par des actions concrètes, l’idéal panafricaniste, en oeuvrant notamment en faveur des solutions africaines aux problèmes africaines », s’est-il ému.

« Brillant universitaire et panafricain convaincu, notre bien aimé Edem Kodjo est décédé à Paris après une longue maladie. Tu resteras une référence pour nous. A la veille de Pâques, toi chrétien pratiquant, tu retournes vers ton créateur », a réagi le président de la Namibie, Hage Geingob.

13avril
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo