CAMEROUN :: Boko Haram tue une personne à Mokolo :: CAMEROON
CAMEROUN :: Boko Haram tue une personne à Mokolo :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Jacques Kaldaoussa
  • vendredi 10 avril 2020 08:37:00
  • 2263

CAMEROUN :: Boko Haram tue une personne à Mokolo :: CAMEROON

Cette énième incursion a été menée par une cinquantaine d’assaillants dans la nuit du 7 au 8 avril dernier.

D’après le président du comité de vigilance de Tourou, dans la nuit du 7 au 8 avril dernier, une bande d’une cinquantaine de présumés combattants de la secte terroriste nigériane Boko Haram a fait une incursion dans le village Toufou 1. Après des tirs de persuasion, scandant leur slogan habituel «Allah Hou Akbar», ils ont mis le feu à plusieurs concessions avant d’aller saccager le centre de santé de Toufou 1. Dans la foulée, le bilan fait état d’un vieillard d’environ 70 ans tué.

Aussitôt alertés par certains membres du comité de vigilance, les forces de défense et de sécurité ont immédiatement engagé des opérations de ratissage et se sont mis aux trousses des assaillants au petit matin. Les assaillants, voyant la menace, ont été contraints d’abandonner quelques butins au niveau du talweg de Hidoua avant de regagner l’autre côté du Nigeria où ils ont leur base arrière et à partir de laquelle ils mènent des incursions de part et d’autre de la frontière montagneuse.

Pour les populations, c’est une attaque de trop au regard de la récurrence avec laquelle les Boko Haram opèrent le long de cette frontière sans subir des revers. «C’est une action très louable que nos forces de défense et de sécurité ont mené en repoussant l’ennemi mais il faut chercher à empêcher ces incursions à répétition en accédant aux doléances des populations qui ont clairement identifié les différents boulevards de passage des Boko Haram », lance Antoine Bouba, une élite de Tourou.

Tourou et ses environs semblent être la cible privilégiée des éléments de Boko Haram dans cette localité frontalière avec le Nigeria. Pour preuve, dans la nuit du 5 avril dernier, une cinquantaine d’éléments de Boko Haram venus du côté nigérian de Goshi ont fait irruption dans ce village vers 23 heures. Au cours de cette attaque visiblement bien murie et savamment préparée, les djihadistes ont tué trois personnes notamment deux par balles, les nommés Htakou Douka et Fkalou Meguemé âgés respectivement de 75 ans et 70 ans et égorgé au couteau, le nommé Matakon Houtsa.

Selon les habitants de cette bourgade, les assaillants n’avaient ni incendié et ni pillé le village comme à leur habitude. Ces incursions ont replongé les populations dans la stupeur et amené beaucoup d’habitants à déserter le village.

10avril
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo