Deux repris de justice aux arrêts à Bafoussam
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Deux repris de justice aux arrêts à Bafoussam :: CAMEROON

Ils s’étaient spécialisés dans les vols et attaques à main armée des hommes en tenue.

Franck Tene (21 ans) et Loth Fossi Noubissi (26 ans) ont été déférés pour une énième fois le mardi 31 mars dernier au parquet pour répondre de faits d’agression à main armée (arme blanche) et pour vol. Ces repris de justice ont agressé le 06 mars dernier un élément des forces de maintien de l’ordre au quartier Tougang, aux environs de 21h, alors que ce dernier rentrait en famille.

L’homme en tenue a été blessé grièvement au dos, mais a réussi à échapper à ses bourreaux qui ont emporté son sac contenant ses effets personnels et un téléphone de valeur. Il ira porter plainte bien après à la brigade de Djeleng V qui ouvrira aussitôt une enquête. Dans la nuit du 18 au 19 mars, un haut gradé de la gendarmerie est également agressé dans son quartier à Evêché à l’entrée de son domicile.

Quelques jours plus tard, le 26 mars dernier, le commandant de la brigade de Djeleng V, l’adjudant-chef Georges Thierry Nsongo et ses éléments interpellent un jeune homme en possession d’un téléphone ayant les mêmes caractéristiques que celui recherché. Interrogé sur l’origine de ce téléphone, il dit l’avoir acquis auprès d’un vendeur, qui n’est autre que Franck Tene, l’un des bandits. Appréhendé, ce dernier reconnaît les faits et dénonce son complice Loth Fossi.

La carte d’identité de l’homme en tenue ainsi que son sac sont retrouvés dans le repaire des bandits. Ils révèlent avoir perpétré plusieurs coups dans les quartiers Djeleng V, Tyo village, Tougang et Auberge. Ces repris de justice vont une nouvelle fois repartir en prison pour répondre de leurs actes.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo