CAMEROUN :: Exploitation forestière : Refus de plus de 50% des entreprises de s'ouvrir  à la transparence :: CAMEROON
CAMEROUN :: Exploitation forestière : Refus de plus de 50% des entreprises de s'ouvrir  à la transparence :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • mercredi 25 mars 2020 09:30:00
  • 1074

CAMEROUN :: Exploitation forestière : Refus de plus de 50% des entreprises de s'ouvrir à la transparence :: CAMEROON

C'est ce qui ressort de la réunion d'information tenue le 19 mars dernier à Yaoundé, par Field legality advisory group ( Flag), une Ong qui oeuvre pour la transparence des données dans le secteur de l'exploitation forestière.

Flag est partenaire précieux du Cameroun pour son combat contre l'opacité et l'illégalité dans l'exploitation forestière. L'Ong depuis des années, travaille à la promotion et à la vulgarisation de l'Open timber portal ( Otp), une plateforme digitale destinée à la promotion du commerce des produits forestiers exploitée de façon légale. L'Otp, nous apprend Daniel Owona, juriste à Flag permet aussi la centralisation des documents provenant de l'administration forestière rendus publics de façon volontaire, par des sociétés opérant dans le secteur forestier, non sans oublier de dénoncer les non- conformités révélées par des sources indépendantes. L'Otp est grosso modo, une plateforme numérique de promotion de la transparence et de la légalité dans le secteur de l'exploitation forestière, dans la mesure où en dépit des réticences de la majorité des exploitants forestiers, elle permet au public, d'accéder à un importante banque de données naguère inaccessibles.

De la réunion d'information de l'hôtel Mansel de Yaoundé, nous avons malheureusement appris que, plus de 50% des entreprises opérant dans le domaine forestier, se dérobent encore à l'ouverture de leurs données. Qu'à cela ne tienne, Flag abat un travail qu'il convient de reconnaitre. L'Ong a formé 29 personnels de l'administration forestière à l'usage correct et efficient de L'Otp. Un dynamisme de Flag qui a conduit à ce jour, à obtenir en ligne, plus de 200 documents consultables sur l'exploitation forestière. La réunie de la capitale politique camerounaise, avait aussi pour but, de présenter à la délégation régionale des Forêts du Centre, l'évolution de L'Otp, son utilisation, ainsi que ses différentes fonctionnalités, en vue d'une gouvernance et transparence forestière les plus satisfaisantes possibles.

L'Otp qui couvre le bassin du Congo, permet pour ce qui est du Cameroun, d'avoir des informations sur l'activité forestière dans les régions du Centre, du Sud, de l'Est et du Littoral. "Pour la première phase de lancement de L'Otp, nous enregistrons 14 comptes ouverts par des entreprises forestières qui y chargent volontairement leurs documents de légalité. Pour cette 2ème phase qui commence, nous n'avons pas de nombre de comptes arrêté à l'avance. Nous voulons atteindre le plus grand nombre possible ", nous confie Daniel Owona, juriste à Flag.

Il est donc important que toutes les entreprises forestières du Cameroun en particulier, et du bassin du Congo en général, s'inscrivent volontairement à L'Otp. Il s'agit selon Flag, d'un argument économique qui apporte la visibilité et la crédibilité aux entreprises forestières.

25mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo