CAMEROUN :: Municipales 2020 en Sanaga-Maritime : Les candidats de Ngalle Bibehe sont tous tombés :: CAMEROON
CAMEROUN :: Municipales 2020 en Sanaga-Maritime : Les candidats de Ngalle Bibehe sont tous tombés :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • HABEAS CORPUS : Alice Mbome
  • jeudi 20 février 2020 08:38:00
  • 3200

CAMEROUN :: Municipales 2020 en Sanaga-Maritime : Les candidats de Ngalle Bibehe sont tous tombés :: CAMEROON

Le Ministre des Transports Jean Ernest Ngalle Bibehe est actuellement sous les feux des projecteurs dans la Sanaga-Maritime en raison de l'élection de l'exécutif communal dans les 11 arrondissements du département.  Tous les regards sont braqués sur lui non pas parce qu'il est une élite du département mais parce qu'il avait placé ses hommes dans toutes les listes des candidats du RDPC aux élections municipales ; fort de sa casquette de président de la commission régionale de supervision et de sélection des candidats pour les municipales.

Toutes les listes validées par les présidents des commissions communales et lesquelles avaient été choisies par la base avaient été charcutées par Ngalle Bibehe.  Ce qui avait suscité des remous et nourri la contestation et la controverse tous azimuts.  Des promesses d'abstention et de vote sanction à l'encontre du RDPC en Sanaga-Maritime avaient été faites.  

Ndom et Ngambe

À Ndom,le Ministre des Transports a soutenu la candidature du Maire sortant  Luc Bati mais ce dernier a été vomi par les populations de cet arrondissement. Elles ont préféré Batoum René qui est un homme de dialogue et très proche des populations. Mbock Désiré Godfroy, le mandataire du comité central et Ngo Lepna Suzanne, la chargée de mission n'ont fait que valider le choix des populations, sous le regard du Préfet du département de la Sanaga-Maritime, Cyrille Yvan Abondo. C'était mardi 18 février 2020.

Le même jour à   Ngambe, l’allié du Ministre des Transports, Amos Billong Makanda, a vacillé devant la mandataire du comité central, Mme Poucka Secke Marie- Louise. Les conseillers municipaux de son propre camp ont refusé de le voter. Simon Pierre Bimaï, son frère et éternel adversaire politique a remporté le vote haut la main.

Massock et Pouma

Le Rdpc a perdu la commune de Massock.  Elle est la seule qui soit tombée entre les mains de l'opposition ; parmi les 11 que compte le département de la Sanaga-Maritime.  Le Ministre Ngalle Bibehe avait imposé Nonga Beauté bien qu'il y soit tristement célèbre. Ngalle voulait faire de lui Maire mais sa présence dans la liste a démobilisé les militants d'autant plus que ce Nonga Beauté n'arrivait pas à accorder les violons avec Samuel Donatien Nengue, president de la Commission communale dont tous les efforts sur le terrain étaient sabordés par ce Nonga Beauté.  C'est pour cette raison que le Rdpc perd Massock, nous-a-t-on fait savoir.

À Pouma François Soman avait été rejeté par les militants de sa propre sous-section mais Ngalle Bibehe l'a placé 2e sur la liste de Dorothée Nyodog.  Comme partout ailleurs il a enlevé une dizaine de candidats populaires et favorables à la tête de liste. Il a placé les hommes et femmes acquis à sa causeen mais n'étaient pas choisis par la base.

Seulement, au moment de passer au vote pour le choix du Maire, François Soman s’est désisté sous les auspices du mandataire du comité central, Alphonse Joseph Bibehe ; s'étant rendu compte qu'il n'arriverait pas à le manœuvrer.  Comme quoi, Alphonse Joseph Bibehe à toujours redressé toutes les situations qu'on croyait perdues à Pouma. Dorothée Nyodog a donc été plébiscitée comme le nouvel édile de la ville de Pouma.

Edea 1er

Tout le monde sait que Perrial Jean Nyodog n’a toujours pas digéré le coup tordu de Ngalle Bibehe à  Pouma où  il a inséré François Soman 2e sur la liste de son épouse ; question de lui offrir un 3e mandat. En le désignant comme mandataire à  Edea 1er, le comité central lui a confié une mission précise, comme celle confiée à  Alphonse Joseph Bibehe à  Pouma ; laquelle consiste à rétablir la volonté de la base après les tripatouillages dont se rend coupable Ngalle Bibehe.

Gustave Nzatty était en effet tête de liste mais Ngalle Bibehe l'a mis 7e. Catherine Moutapam épouse Ndjock était 3e mais Ngalle a fait d'elle tête liste contre toute attente. Le patriarche Christian Ebele Dikor était 6e mais Ngalle l'a mis 17e pour l'humilier. Willy Ndombol le jeune n'était pas retenu mais Ngalle l'a inséré.  Ngoob Philippe a été sorti de la liste parce qu'il est le Directeur du cabinet de l’honorable Marinette Yetna… La coupe des tripatouillages était pleine.

Mais le patriarche Alphonse Joseph Bibehe, lui-même Adiè de souche, a remis de l'ordre dans la Maison et Mme Ndjock Jacqueline, elle-même Adiè en a fait les frais. La Mairie d'Edea 1er a été confiée aux Yassoukou et les populations de la contrée sont satisfaites. Une première à  Edea car le poste avait toujours été l'apanage des Adiè. La Ville d'Edea compte deux cantons : Le Canton Yassoukou et le Canton Adiè. 

Le Canton Yassoukou, selon nos informations, a toujours voté massivement le RDPC. C’est d’ailleurs pour cette raison que Mpepee Alphonse Joseph Bibehe a d'ailleurs entamé sa tournée de campagne à Yassoukou, leur a renvoyé l’ascenseur en faisant de leur digne fils, Bernard Missinga, le Maire d'Edea 1er. Ç'était une promesse de campagne.

Cela dit, Amos Billong Makanda à Ngambe ; Luc Bati à  Ndom ; Nonga Beauté à Massock, François Soman à  Pouma et Catherine Moutapam à  Edea 1er sont tous tombés. Le Ministre Ngalle Bibehe n'a pas réussi son coup. Tous les mandataires du comité central en Sanaga-Maritime ont veillé au grain pour que la volonté réelle de la base soit respectée et pour que les intérêts égoïstes  les intérêts égoïstes du Ministre soient anéantis.

20févr.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo