CAMEROUN :: Comprendre Atanga Nji, le Bandit-Police: LE MRC BOYCOTTE ET ASSUME !!! :: CAMEROON
CAMEROUN :: Comprendre Atanga Nji, le Bandit-Police: LE MRC BOYCOTTE ET ASSUME !!! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE CAMEROUN :: Comprendre Atanga Nji, le Bandit-Police: LE MRC BOYCOTTE ET ASSUME !!! :: CAMEROON
  • Correspondance : EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED
  • mercredi 15 janvier 2020 11:17:00
  • 1920

CAMEROUN :: Comprendre Atanga Nji, le Bandit-Police: LE MRC BOYCOTTE ET ASSUME !!! :: CAMEROON

Le Cameroun est le seul pays au monde où le chef de la police est un ancien chef-bandit. Et puisque le poisson pourrit par la tête, les attitudes bestiales observées dans cette société perdue ne devraient plus vous surprendre. Si des élèves se transforment en Tueurs de Profs (de vrais cette fois), si le SED est devenu le SET (Secrétariat d’Etat à la Torture), si des femmes reçoivent des balles à bout portant et que le tribalisme d’Etat est utilisé comme arme de campagne, c’est parce que les individus même au sommet de cette république ne reflètent nullement la morale et l’éthique. Ce sont des Malfrats en cravate.

(Si tu penses le contraire, cite moi un nom exemplaire.)

Et quand vous n’avez que des bandits à la tête d’un État, vous obtenez un cocktail empoisonné où vous les voyez présents là où il ne faut pas, et absents là où le devoir les appelle. C’est pourquoi un ministre de l’intérieur se retrouve davantage obsédé par une formation politique ayant fait usage de son bon droit à ne pas aller voter, plutôt que de s’appliquer à propager les bonnes mœurs et à servir lui-même de modèle social. Au lieu de ça, tout en lui transpire le voyourisme de son passé de brigand : son expression corporelle, les mots qu’il prononce, et cette tendance incontrôlable à la menace systématique.

Le sanglier ne sera jamais un porc domestique. Chassez le naturel, il revient au galop.

Puisqu’il a fallu répandre que le MRC est le responsable numéro 1 des problèmes du Cameroun (y compris vos déceptions amoureuses), les malfrats au pouvoir ont cru masquer par là les conséquences de leur propre insipidité : le désordre urbain, la délinquance juvénile, la prolifération des discriminations diverses, l’abus de violence policière etc ... tout a été passé sous silence, parce qu’il fallait injecter ses forces dans la diabolisation d’un parti afin de protéger un pouvoir trop précieux, la seule et unique priorité.

Et puis d’abord ... comment attendre de l’exemplarité d’un homme qui n’a toujours pas répondu sur l’affaire de ses 7 collègues hors-la-loi qu’il a ramenés de la Pampa française pour légitimer le carnaval électoral d’octobre 2018 ? C’est un pays où l’impunité est confondue à l’innocence, et où les brigands réussissent à se donner le beau rôle et à jouer les justiciers, simplement parce qu’ils n’ont pas été inquiétés.

COGITO MENTEUR SUM (JE MENS, DONC JE SUIS)

Devant les gouverneurs de région, Nji ( alias Joseph Vest ) a donc cru bon de sortir de ses toilettes une fable perverse selon laquelle le MRC (implicitement désigné) avait, en plus du boycott, menacé de « tout faire pour empêcher les gens d’aller voter ». Il faut croire qu’au RDPC, janvier désigne le mois du « Grand Mensonge National». Souvenez-vous, à la même période il y a un an, son compagnon d’esbroufe Emmanuel Sadi avait annoncé avoir porté plainte contre un certain X, qui aujourd’hui encore reste une inconnue.

Dis-moi avec qui tu marches, et je te dirai qui tu es.

Dans ce pays où rien n’est normal, on a donc confié un ministère aussi précieux que l’administration territoriale à un surexcité qui ne maîtrise ni la constitution nationale, ni les lois républicaines puisqu’il ne les respecte pas lui-même. Voilà pourquoi la Crevettonie est aussi le seul pays où un ministre peut dire sans rire une seule seconde, que le boycott est un comportement « anticonstitutionnel ». Les textes parlent pourtant de « droit de vote » et non de « devoir de vote ». Nous avons donc affaire à une double faute puisqu’il s’agit d’un Menteur-Médiocre. C’est la taille MM.

Le MRC a choisi de boycotter les élections et appelle chacun à user de sa raison pour faire de même. Jamais il n’est question d’empêcher quiconque de faire ce qu’il veut. Chacun sera responsable de ses actes devant le Tribunal de l’Histoire. Quand à celui qui vous dit que les MRCistes l’ont menacé sur sa page, rappelez-lui que que pour légitimer l’annexion de la Pologne le 1er septembre 1939, Adolf Hitler avait déguisé un compatriote allemand en soldat polonais pour attaquer le poste radio de Gleiwitz et accuser la Pologne. Dans cette république du faux absolu, même un biyayiste masqué peut venir écrire s’il le veut : « Je suis du MRC et je tuerai tous ceux qui iront voter. »

Chacun est libre de continuer de croire ceux qui lui mentent depuis 38 ans, et d’assumer le statut de mouton de Panurge. Les illuminés qui demandent « Pourquoi Kamto n’a rien dit lors des émeutes de 2008 ? » sont les mêmes qui aujourd’hui lui reprochent de boycotter. De vraies girouettes ! Ils avaient déjà prévu de dire en 2025 : « Pourquoi avez-vous voté en 2020 ? », puisqu’ils reviennent déjà avec les vieilles questions : « Pourquoi êtes-vous allés aux élections en 2018 malgré la crise au NOSO? »

TOUT EST DANS LA TÊTE

Imaginez un joueur de foot blessé à la jambe, mais qui s’en va disputer un match malgré sa blessure. Si ce match lui tenait à cœur et qu’il l’a finalement joué dans son état, cela ne signifie pas qui doit faire l’imbécile et continuer de jouer les rencontres suivantes avant d’avoir soigné sa plaie, au risque de l’aggraver. Eh bien nous vivons exactement la même chose.

2018 n’était pas propice aux élections à cause de la crise anglophone qui sévissait ainsi que du recul des libertés publiques (Le 5 octobre, ma conférence à l’hôtel LEWAT fut d’ailleurs interdite alors que nous étions pourtant en pleine campagne!). Mais nous avons dû faire ce sacrifice parce que cela nous permettait de dévoiler aux yeux de tous, l’actualité de la tricherie biyayiste dans toute son horreur.

Sans cela, nous n’aurions pas eu la confirmation qu’Atanga Nji ne s’est jamais débarrassé du bandit en lui, ni la danse bafia d’Atangana Clément et d’Essombe Émile. On n’aurait pas remarqué qu’eux et leurs acolytes (Emmanuel Bondé, Jean-Baptiste Bascouda et autres) étaient en même temps membres du CC et du RDPC, au mépris de la loi. C’était le mal nécessaire par excellence, et c’est ce qui nous permet de parler aujourd’hui tête haute.

Quelle logique y aurait-il à répéter le même scénario un an plus tard ? Dans quel but ? Maurice Kamto a même exprimé sa volonté de prendre part à ce scrutin, mais la sorcellerie dont ont fait preuve les sous-préfets en désertant les bureaux, en refusant de signer les documents, voire en tabassant des postulants à l’instar de notre frère Ngankam à Kekem (deja victime d’une balle dans la jambe en janvier 2019) lui ont fourni la confirmation définitive que la folie n’a plus de limites. Le MRC ne se mêlera pas au poulailler. On boycotte et on assume !

Seuls ceux dont la tête n’est qu’une décoration anatomique n’ont toujours pas compris une chose si simple.

EN SOMME :

Quand on vous dit que vous n’avez eu que 14% contre 71% mais qu’on rêve de vous tous les jours, quand on vous dit que votre boycott ne touchera que 0,075% de la population et qu’on se focalise malgré tout sur vous, quand on crée un Kongossa médiocre pour vous diaboliser en vous faisant des procès d’intention, quand on ne mentionne que vous alors que vous n’êtes pas le seul parti à boycotter, sachez que vous avez déjoué les plans de l’ennemi. Vous l’avez rendu fou! Il ne savait pas que c’est comme ça que ... Il s’attendait à la continuité d’une opposition de nourriture, puisqu’il n’a aucune notion de futur. On est sur le bon chemin, soyons-en fiers !

Le MRC ne mourra pas. D’ailleurs sa mort est annoncée depuis plus d’un an. C’est la mort la plus longue de l’histoire, un vrai record ! Je vous l’ai pourtant dit et le redis : c’est maintenant que ça commence. Vous comprendrez alors ce que la RENAISSANCE signifie. La politique est une science de la cité et non une science des élections. Les amuseurs publics qui iront au scrutin le 9 disparaîtront comme ils l’ont été les 5 dernières années, mais nous, nous resterons le sujet principal d’actualité (Quelqu’un veut parler ?). Car nous avons beaucoup, beaucoup à faire pour noyer la chèvre et recréer l’humain.

Quand à Joseph Vest, remarquez que le poisson sorti de l’eau frétille toujours plus violemment que quand il était dans la mer. C’est la manifestation de la certitude (et donc de l’effroi) d’une fin inéluctable.

On passe bientôt à table !

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

(Le boycott n’a jamais payé en politique ... Et ceux qui n’ont jamais boycotté en sont où?)

15janv.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo