CAMEROUN :: Crise anglophone : Un soldat de 22 ans égorgé par de présumés séparatistes :: CAMEROON
CAMEROUN :: Crise anglophone : Un soldat de 22 ans égorgé par de présumés séparatistes :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Olivier Berhuse
  • vendredi 27 décembre 2019 10:57:00
  • 5927

CAMEROUN :: Crise anglophone : Un soldat de 22 ans égorgé par de présumés séparatistes :: CAMEROON

Le caporal infirmier Seta Kevin du Bataillon d'intervention rapide ( Bir), un corps d'élite de l'Armée camerounaise, a été kidnappé le 21 décembre 2019 près de Mbengwi, département du Momo (région du Nord - Ouest Cameroun), par des hommes armés non identifiés, et donnés comme des miliciens sécessionnistes anglophones.

Une fête de Noël cauchemardesque pour la famille du caporal infirmier, Seta Kevin.

Enlevé le 21 décembre, le jeune soldat a été égorgé vif, par des hommes armés. Des sources locales attribuent le crime crapuleux et inhumain qui ressemble à s'y méprendre à celui de la gardienne de prison Florence Ayafor, aux miliciens séparatistes qui sèment et essaiment la mort dans les deux régions anglophones du Cameroun.

Dans une vidéo mise en circulation sur les réseaux sociaux depuis lundi dernier, l'on voit clairement le soldat infirmier Seta Kevin du Bir, égorgé vif et avec un choquant et indécent plaisir, par ses ravisseurs.

Yaoundé n'a pas encore réagi officiellement, depuis cette autre tragédie qui a choqué tout un pays, à deux jours de la fête catholique de Noël.

Seulement, des critiques se demandent comment dans une région où des hauts fonctionnaires, des militaires, des gendarmes, des policiers et des gardiens de prison constituent des cibles privilégiées pour les combattants sécessionnistes, un militaire a pu se retrouver seul sans être dans la troupe de ses frères d'armes, au point d'être kidnappé avec une facilité déconcertante, puis égorgé vif comme une vache. La polémique est là; des interrogations aussi.

27déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo