CAMEROUN :: L'opération épervier a permis de recouvrer 6 milliards de FCFA en 2019 :: CAMEROON
CAMEROUN :: L'opération épervier a permis de recouvrer 6 milliards de FCFA en 2019 :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : EcoMatin
  • vendredi 13 décembre 2019 09:40:00
  • 2279

CAMEROUN :: L'opération épervier a permis de recouvrer 6 milliards de FCFA en 2019 :: CAMEROON

C’est le résultat des efforts du gouvernement dans le domaine de la Justice, en marge des actions comme la poursuite de l’informatisation du registre de commerce et du crédit mobilier dans 30 sites retenus par le projet Ohada et de la formation des personnels judiciaires et pénitentiaires entre autres.

Au cours de la présentation du Programme économique, financier, social et culturel à l’Assemblée nationale, Joseph Dion Ngute, Premier ministre, n’a éludé aucun domaine. Du secteur de l’eau et de l’énergie, à celui des marchés publics, de la sécurité en passant par la justice et la lutte contre les atteintes à la fortune publique, le chef du gouvernement a présenté au détail près, les principales activités réalisées par le gouvernement au cours de l’exercice 2019 qui s’achève.

Dans le domaine de la justice, les efforts du gouvernement se sont principalement traduits par la répression de la corruption dans diverses affaires enrôlées. Ce qui a permis de reverser au Trésor public la somme de 6,403 milliards de FCFA. Concernant la lutte contre les atteintes à la fortune publique, plus de 845 millions de FCFA ont été versés dans les caisses de l’Etat. Cet argent représente la sanction de certains gestionnaires indélicats pour des préjudices financiers.

Dans le domaine, l’année 2019 a aussi été celle de la poursuite des travaux de construction des complexes modernes des services judiciaires de Yaoundé et de Douala. En marge de ces actions, le gouvernement s’est investi dans l’amélioration des conditions de détention, à travers notamment la construction de la prison centrale de Douala-Ngoma, la construction de la prison de Bengbis. Le portail des camerounais de Belgique (Camer.be). Ensuite la poursuite de l’informatisation du registre de commerce et du crédit mobilier dans 30 sites retenus par le projet Ohada.

Elle a aussi été marquée par l’intensification des audits, la formation des auditeurs aux bonnes pratiques internationales, et la systématisation des sanctions à l’encontre de gestionnaires indélicats. Ces actions s’illustrent notamment par le déploiement de 16 missions d’audit auprès de diverses entités publiques, entreprises publiques, établissements publics, administrations et collectivités territoriales décentralisées. Le renforcement des capacités d’environ 200 cadres techniques et administratifs.

13déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo