CAMEROUN :: Abus: La COMICODI interpelle Mme la Commissaire Central N°4 EKOUNOU/Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Abus: La COMICODI interpelle Mme la Commissaire Central N°4 EKOUNOU/Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : COMICODI
  • mardi 26 novembre 2019 15:10:00
  • 1938

CAMEROUN :: Abus: La COMICODI interpelle Mme la Commissaire Central N°4 EKOUNOU/Yaoundé :: CAMEROON

Dénonciation du traitement réservé par un collaborateur à une dame en souffrance - Refus de rendre service : CAS DE LA PLAINTE DE DAME MINGWI SIDONIE SOLANGE - Corruption- Extorsion de fonds- Non-assistance à personne en danger

Madame le Commissaire,

J’ai reçu une jeune dame en grande souffrance, martyrisée par son compagnon violent, jetée dehors comme une chienne, et les enfants abandonnés dans un état piteux, parce que le brave et criminel et prédateur de femmes, a développé plusieurs ménages à la fois.

J’ai promptement conseillé à cette jeune dame, de se référer à vos services, territorialement compétents. Une plainte a été déposée.

Hélas, la jeune dame, actuellement dans la rue et les enfants perdus, a été convoquée par deux enquêteurs, mais pour s’entendre intimer l’ordre, de payer 25.000 FCFA avant toute action, soit disant des frais pour la descente sur le terrain. Elle a donné ce qu’elle pouvait, la mort dans l’âme, 5000 FCfa, mais vos collaborateurs ont exigé la totalité, et le mari lui, a préféré demandé le téléphone de ces enquêteurs et est reparti, en proférant encore plus de menaces contre la suppliciée. La dame est repassée implorer, dire que sa vie est en danger, qu’elle peut être assassinée, mais rien n’y a fait, les policiers veulent d’abord l’argent. A quoi a servi le téléphone demandé par le compagnon sauvage ? Chacun peut imaginer.

Au moment où l’on vit la semaine contre les violences faites aux femmes, je dénonce durement et très énergiquement le comportement de ces agents, et ne manquerai pas de référer la haute hiérarchie pour des sanctions exemplaires. Connaissant votre moralité personnelle et votre attachement à la déontologie, je suis certain que ces faits vous échappent.

Sincères considérations citoyennes./.

SHANDA TONME

PJ : Copie plainte

Ampliation : DGSN

26nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo