CAMEROUN :: Prévention routière. : L´urgence des remorqueuses sur les axes routiers :: CAMEROON
CAMEROUN :: Prévention routière. : L´urgence des remorqueuses sur les axes routiers :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Moise Moundi
  • mercredi 18 septembre 2019 09:30:00
  • 1381

CAMEROUN :: Prévention routière. : L´urgence des remorqueuses sur les axes routiers :: CAMEROON

Pour les responsables de la gendarmerie nationale elles permettront de tracter les camions en pannes, qui selon eux sont responsables des accidents sur nos routes.

La nationale N 3 Yaoundé-Douala, longue de 145 km, est passé au peigne fin le weekend dernier, par les éléments de la prévention routière de la Gendarmerie Nationale. Un constat se dégage, celui de la recrudescence des gros porteurs en pannes, qui constituent des dangers pour les autres usagers. Tout en sollicitant les remorqueuses au regard de l´urgence, afin de déplacer les véhicules en panne, les responsables de la Gendarmerie Nationale, s´interrogent sur l´authenticité des visites techniques que possèdent les usagers.

« Il est urgent que l´on déploie sur nos différents axes routiers des remorqueuses, qui pourront tracter les camions tombés en pannes. Selon le constat que nous avons fait, ceux-ci sont responsables à plus de 90% des accidents sur nos routes. Pour la plupart, ils viennent échouer toujours dans les virages, ce qui constitue un gros danger. L´autre détail observé, est celui de l´état de ces véhicules, lesquels ont des visites techniques, mais lorsqu’on observe, nombreux sont ceux qui ne remplissent pas les conditions pour bénéficier de ce document. Le portail des camerounais de Belgique. Comment expliquer que sur un espace de 500 m, on a quatre gros porteurs en panne pour des problèmes technique, c´est l´occasion pour d´interpeler les responsables des services compétents, pour des investigations », suggère le chef d´escadron Louis Biloa. Il faut le signaler, sur le tronçon Yaoundé-Boumnyebel, une quinzaine de gros porteurs stationnés, et dont certains avaient déjà passés 10 jours sur place.

Pour les responsables de la gendarmerie nationale, force est de constater que les usagers adoptent une attitude responsable sur les axes. « Ils sont réceptifs aux instructions en respectant les le code de la route. Ils savent que nous sommes présents et apprécient, raison pour laquelle les accidents sont réduits », indique le chef d´escadron. Ceci étant c´est la tolérance zéro pour ceux-là qui viole les règles, la sanction est immédiate.

L´agence touristique qui a été flashé à 65 km/h, sur une plaque qui indiquait 30, s´est vu obliger de débourser la somme de 25 000 F CFA. Cette campagne a pour but d´amener les usagers de la route à montrer désormais pattes blanches, avant de s´engager sur les différents axes routiers du Cameroun.

18sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo