Mouvement d’humeur à la Prison principale de Buea : Le gouvernement exprime sa désapprobation
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Mouvement d’humeur à la Prison principale de Buea : Le gouvernement exprime sa désapprobation :: CAMEROON

Le communiqué de presse du ministre de la Communication parvenu à notre Rédaction.

«Le 23 juillet 2019, des personnes en détention provisoire, dans le cadre des troubles sécuritaires perpétrés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ont mené un mouvement d’humeur au sein de la prison principale de Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest. Après avoir barricadé l’entrée principale de l’établissement pénitentiaire, elles ont entrepris de saccager et d’incendier ses diverses installations.

Pour faire face à cette situation aux relents insurrectionnels, les responsables de l’administration pénitentiaire et les autorités administratives territorialement compétentes, se sont promptement mobilisés pour en appeler au calme. Devant le refus du dialogue et l’obstination particulièrement violente des détenus contestataires, les forces de maintien de l’ordre ont été déployées, en vue de restaurer le calme, l’ordre et la discipline. Le bilan général de cette mutinerie qui n’a enregistré aucune perte en vie humaine, fait état de :

  • Deux éléments des forces de sécurité blessés ;
  • Quarante-trois détenus blessés, parmi les insurgés, dont une vingtaine ont immédiatement été pris en charge par l’infirmerie de la prison principale de Buea ;
  • Un autre détenu, du fait de son état, a été conduit dans un centre hospitalier de la ville de Buea, pour des soins appropriés. Par ailleurs, il est à noter :
  • L’incendie de la bibliothèque, du bureau du chef de service de la discipline, du magasin des vivres, ainsi que de l’essentiel des réserves alimentaires qu’il contenait.

Dans le cadre des opérations de sécurisation du site, les forces de maintien de l’ordre ont procédé à des investigations d’usage. Vingt insurgés, identifiés comme meneurs, ont ainsi été placés à la disposition des services de police judiciaire de la région du Sud-Ouest, pour exploitation. Le portail des camerounais de Belgique. Le calme étant revenu au sein de la prison principale de Buea, et, face à cet incident regrettable, le gouvernement exprime sa profonde désapprobation et condamne fermement ces actes inadmissibles, perpétrés par des détenus en attente de jugement, au moment même où l’instruction de leurs dossiers respectifs suit son cours devant les juridictions compétentes.

Au demeurant, le gouvernement, pour sa part, réitère sa détermination à continuer d’œuvrer à l’accélération desdites procédures, conformément aux dispositions légales en la matière » .

Yaoundé, le 25 juillet 2019
(é) René Emmanuel SADI

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo