AFRIQUE :: Comores - Caf : Le ton monte :: AFRICA
AFRIQUE :: Comores - Caf : Le ton monte :: AFRICA
 
AFRIQUE :: SPORT AFRIQUE :: Comores - Caf : Le ton monte :: AFRICA
  • Mutations : Dimitri Mebenga
  • mardi 02 avril 2019 11:26:00
  • 7596

AFRIQUE :: Comores - Caf : Le ton monte :: AFRICA

Décidé à aller jusqu’au bout de la procédure judiciaire enclenchée au Tas, le manager général des Coelacanthes est revenu à la charge ce 1er avril 2019, quelques heures après la sortie de Ahmad au Qatar.

«Aujourd’hui ce pays (Comores ndlr) qui a fait trop de tapage, va-t-il continuer à aller au Tribunal arbitral du sport (Tas) ? Ils (les Comores) sont derniers de leur groupe, peut-être qu’ils vont changer leur discours. Même s’ils estiment que le Cameroun ne mérite pas, mais le Cameroun vient de démontrer qu’il mérite sa qualification, tout doit d’abord se faire sur le terrain… », a agrémenté Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football (Caf) lors d’une conférence de presse qu’il a donné le 30 mars 2019 au Qatar.

Il a par ailleurs précisé que l’article 92 des statuts de la Caf ne s’applique pas au Cameroun car à l’en croire, c’est la « Caf qui a décidé de reporter, de faire ce glissement de l’organisation de la Can au Cameroun de 2019 pour 2021 ». Cette homélie du patron du football africain semble ne pas reconvertir la foi des dirigeants de Fédération Comorienne dans l’acquiescement de la position de la Caf, qui par ricochet, devrait conduire à l’abandon des procédures judiciaires auprès du Tas.

Sans se faire prier, les officiels Comoriens, par la voix de leur manager général ont réagi, « Comme nous le craignions, la Confédération africaine de football n’a donc pas payé sa part des frais d’avance au Tas dans le conflit qui nous oppose. Après avoir difficilement oeuvré pour payer notre part, la Tas nous exige de payer désormais de payer la part des frais de la Caf. Une première dans l’histoire de la Caf qui a toujours payé ses frais dans tous les conflits dont elle a eu à faire avec le Tas », fulmine, Ben Amir Saadi sur son compte Facebook. Il poursuit en mentionnant que face à leur demande de justice, C’est la réponse et la stratégie du président de la Caf qui compte les asphyxier économiquement pour fuir ses responsabilités.

Dans sa critique, il met la Caf en garde, « face à l’injustice nous ne faiblirons pas et plus que jamais au-delà de nos supporters, nous faisons appel à toutes les personnes épris de justice et du respect des règles de jeu pour nous soutenir ». Le 27 mars 2019, le Tas a demandé à la Caf de produire les moyens de sa défense face à la requête des Comores qui revendiquent la disqualification du Cameroun pour la Can 2019 après le glissement intervenu le 30 novembre 2018 lors d’un Comité exécutif de la Confédération africaine. Le Tas a donc donné à la Caf un délai de 20 jours (à compter du 27 mars 2019) pour déposer dans ses services un ensemble de documents notamment : Une description des moyens de sa défense, toutes les pièces et offres de preuve qu’elle entend invoquer, les noms des experts avec la mention dans leur domaine d’expertise et la formulation de toute autre preuve.

02avril
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo