Cameroun: Le CL2P, La politique de développement et le principe de Peter :: CAMEROON
Cameroun: Le CL2P, La politique de développement et le principe de Peter :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Par Olivier J. Tchouaffe, PhD, Porte-parole du CL2P
  • mercredi 20 février 2019 11:00:00
  • 1207

Cameroun: Le CL2P, La politique de développement et le principe de Peter :: CAMEROON

Alors que le régime Biya et ses idéologues, tels que Éric Mathias Owona Nguini et Jean de Dieu Momo, travaillent dur pour nous enfermer dans un débat ethnofasciste, et la soi-disant opposition radicale qui joue également ce jeu de récit apocalyptique avec la thèse de Patrice Nganang sur « l’État Boulou», ce n’est pas le genre de débat digne du XXIe siècle auque s’assigne le CL2P. Il va sans dire que le président, Joël Didier Engo, a été et continue constamment d’être provoqué et traîné dans ce débat génocidaire.

La réalité est que ce débat vide et pompeux sur le tribalisme et la politique génocidaire est un cache-sexe sur les 37 années d’échec de politique de développement, non seulement au Cameroun, mais également dans toue notre sous-région arriérée. La réalité est que les gouvernements des états d’Afrique Centrale francophone n’ont pas réussi à préparer la population à respecter les normes de discipline et les compétences nécessaires pour participer à notre économie mondiale à un niveau d’excellence. Cette idée que les Bamilékés doivent être gazés parce qu’ils seraient « trop arrogants » et « gourmands » n’a cependant pas mentionné l’absence de ressortissant Bamiléké performant au niveau d’un Aliko Dangote ou d’autres milliardaires africains répertoriés par le classement Forbes. En fait, il n’y a aucun milliardaire Bamiléké en dollars. En plus, les Bamilékés ne font même pas partie des tribus ou groupes ethniques les plus riches d’Afrique, cela pour souligner l’imbécillité des idiots qui les comparent aux Juifs.

Cette imbécillité est l’expression du « principe de Peter ».

Le sociologue canadien, Laurence Peter, a conçu le principe de Peter dans un livre intitulé Pourquoi tout va mal, et qui stipule que, dans une administration hiérarchisée, les gens ont tendance à être promus selon le niveau de leur propre incompétence. En d’autres termes, les gens incompétents ont tendance à promouvoir des incompétents comme eux. Ce genre de milieu atteint rapidement le nirvana de l’ineptie. Ainsi, le principe de Peter répond à une question que des millions de personnes avaient sûrement posée: pourquoi le monde compte-t-il autant de personnes qui sont si inutiles au travail?

Il est facile de comprendre pourquoi vous pouvez accepter un emploi même si vous savez qu’il dépasse vos capacités ou compétences. En effet, les raisons sont multiples: meilleur salaire, prestige, réticence à admettre vos limites. Mais le problème de l’incompétence va plus loin. Il s’avère que l’une des caractéristiques d’être terrible en quelque chose est de ne pas se rendre compte à quel point vous êtes incompétent. Le philosophe britannique Bertrand Russell a déclaré un jour que « le problème avec le monde, c’est que les imbéciles sont doués de confiance alors que les intelligents sont pleins de doutes ».

La réalité est que le Cameroun est en effet un pays riche mais que les Camerounais ne sont pas riches. Cela n’a rien à voir avec le tribalisme, mais une longue histoire d’incompétence. En conséquence, tous les idiots qui nous vendent des récits apocalyptiques nous préparent encore à plus d’échecs. La seule façon de s’améliorer est d’utiliser son propre intellect et sa propre technologie, plutôt que de se lancer dans ce que le philosophe français René Girard a appelé la violence mimétique et le mécanisme du bouc émissaire qui permettent aux innocents d’être sacrifier inutilement à l’autel de l’incompétence et des conneries des gens au pouvoir. Il n’y a rien de plus satanique que ce genre d’acte impardonnable.

Olivier J. Tchouaffe, PhD, Porte-parole du CL2P

http://www.cl2p.org 

20févr.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo