Cameroun, Regards: Jean de Dieu Momo, l’émerveillé :: CAMEROON
Cameroun, Regards: Jean de Dieu Momo, l’émerveillé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Quotidien Mutations : Le Mutant
  • vendredi 15 février 2019 18:11:00
  • 6913

Cameroun, Regards: Jean de Dieu Momo, l’émerveillé :: CAMEROON

Ah, ce cher Jddm! Lorsqu’il la ferme, c’est déjà un enfer. Mais, quand il l’ouvre ! Le 24 janvier dernier, votre quotidien préféré, Muta (dixit vous-mêmes) mettait à la Une un homme comme le Fabriquant en fabrique tous les deux millénaires :Jean de Dieu, le nouveau ministre délégué à la Justice, John of God(pour les intimes), le dernier converti
de Popol.

« Etre ministre, selon Momo ». Le titre est tout aussi fringant que le colosse d’un mètre quatre vingt dix, costume noir, regard droit, qui aplatit le tapis rouge (symbole du power tant désiré) de tout le poids de ses 110kg (il a dû en prendre encore depuis le jour de son jour. M’enfin ! Venez donc écouter, John of Godvous parle. Jddm a donc assisté à son premier conseil ministériel au palais de l’Unité, le 16 janvier dernier, le dernier certainement, puisque ce type de cénacle ne se tient qu’une fois tous les cinq ans au Cameroun. Il a "été impressionné en attendant l’entrée du président de la République, j’étais très inquiet et puis une porte s’est ouverte dans mon dos, je ne savais pas que c’était une porte et il est sorti directement. J’ai sursauté, tout le monde s’est levé." Exactement comme dans les films de la mafia. L’entrée d’Al Capone… « J’étais heureux (comme un évêque du Cameroun qui se retrouve pour la première fois devant le Saint père. Note du mutant) et je disais : voici donc les gens qui construisent ce pays.», ajoute John of God. Oui, ils sont effectivement 65 bâtisseurs du Cameroun. Et puis, « J’ai senti le poids énorme de la responsabilité qui pèse sur mes épaules. » Heureusement, il les a assez larges, ses épaules, le Jdd !

Ensuite, on apprend que « ces gens qu’on voit de l’extérieur travaillent. On travaille tous les dossiers de la République et ceux d’ailleurs. » En mots simples. Ce sont nos ministres qui traitent les dossiers de Rca, Gabon, Russie, France (oui, les gilets jaunes), Etats-Unis, Venezuela, etc. Et le Cameroun s’en porte tellement bien ! John of God poursuit : « vous entrez au bureau à 8 h, à minuit, vous y êtes encore.» Paroles d’un émerveillé. La Buyam-sellam du marché Mvog Mbi à Yaoundé fait mieux, elle passe la nuit à la belle étoile,attendant la livraison de la marchandise. « Je ne veux pas décevoir cet homme. », implore monsieur le ministre. Désolé, c’est déjà fait ! Avec cette affaire où vous mettez Bamilekés et Juifs dans la même sauce de l’holocauste, un dimanche soir, en direct de la Crtv ! D’ailleurs, voici la réaction du Popol suprême à ce sujet : « Akie !
A peine arrivé et la fosse est déjà remplie ? » De source !

Et puis, les mains levées au ciel comme dans une danse païenne, John of God dit : « Paul Biya est un sacrifié, j’ai envie d’être comme lui. Aidez-moi à l’aider, aidez-moi à vous aider. » Un sacrifié comme Jeanne d’Arc, c’est vrai. Quant à nous autres, comment allons-nous vous aider à aider un homme qui va monter au bûcher pour nous sauver ? Compliqué, non ? Paul Biya, « c’est quelqu’un qui porte toute la responsabilité de notre pays sur la tête. », affirme Momo.C’est le dire qui est caricatural. Notre président porte le Cameroun comme le chameau sa bosse. Sans jamais gémir !

En guise d’épitaphe. « Je me suis juré de donner ce que j’ai pour que le peuple camerounais reconnaisse les bienfaits de ce président.» Promesse de Jean de Dieu…Lagaffe.

15févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo