CAMEROUN :: Fecafoot : Des incompatibilités qui font bruit :: CAMEROON
CAMEROUN :: Fecafoot : Des incompatibilités qui font bruit :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT
  • Mutations : Dimitri Mebenga
  • mardi 18 décembre 2018 02:09:00
  • 5411

CAMEROUN :: Fecafoot : Des incompatibilités qui font bruit :: CAMEROON

Les cas Joshua Osih et Saint Fabien Mvogo membres du Comité exécutif nourrissent des débats depuis quelques jours.

Les fonctions suivantes sont incompatibles avec celles de membre du Comité d’urgence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) : membre du gouvernement ou toute personne exerçant une activité lui conférant une immunité de poursuites», énonce l’article 50 des statuts de la Fecafoot. En clair, Joshua Osih, troisième vice-président du Comité exécutif de la Fecafoot par ailleurs député du Social Democratic Front (SDF) à l’Assemblée nationale du Cameroun se voit frapper par cette disposition lui interdisant d’exercer les deux fonctions.

Il devra choisir entre son siège de parlementaire et celui de vice-président de la Fecafoot car sa nouvelle fonction au sein de l’instance faîtière du football national fait de lui un membre statutaire du Comité d’urgence cité plus haut. Cet organe est une formation restreinte du Comité exécutif composée du président, des quatre vice-présidents, du représentant de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) et de la représentante de la Ligue de football féminin. Joshua Osih dispose donc d’un délai de 30 jours à compter de son élection pour démissionner de son poste de député à l’Assemblée nationale sous peine de déchéance par l’Assemblée générale. Joint au téléphone, il n’a pas souhaité s’exprimer sur la question.

En dehors de Joshua Osih, le cas Saint Fabien Mvogo suscite lui aussi quelques interrogations en ceci qu’il a été élu membre du Comité exécutif de la Fecafoot dans la région du Centre malgré le fait qu’en date du 23 novembre dernier, il a été nommé au poste de préparateur psychologique des Lions indomptables par le président du Comité de normalisation, Dieudonné Happi. camer.be.

Si l’on se réfère à la convention du 05 février 2015 conclut entre le ministère des Sports et la Fecafoot, cette décision de Dieudonné Happi fait du président d’Eding sport de la Lékié, Saint Fabien Mvogo, un employé de la Fecafoot car il est bel et bien membre de l’encadrement technique de cette sélection. Pourtant d’après l’article 36 alinéa 4 des Statuts de la Fecafoot « tout salarié ou employé de la Fecafoot candidat à un poste électif doit préalablement démissionner de ses fonctions au moins trois mois avant la date du scrutin ».

Selon Parfait Siki, chef du département de la communication à la Fecafoot, Saint Fabien Mvogo est certes préparateur psychologique mais il n’est pas un employé de la Fecafoot dont sa nomination au Comité exécutif ne pose aucun problème. Quoique l’on puisse dire, l’affaire est loin d’être terminée.

18déc.
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo