Camer.be
CAMEROUN :: Pourquoi ?... Pourquoi ?... :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE CAMEROUN :: Pourquoi ?... Pourquoi ?... :: CAMEROON
  • Le Jour : Patrice Etoundi Mballa
  • samedi 22 septembre 2018 05:19:00
  • 1429

CAMEROUN :: Pourquoi ?... Pourquoi ?... :: CAMEROON

Deux années déjà que cela dure... Deux années interminables, au cours desquelles, dans certaines régions de pays, les populations allaient au lit, la peur dans le ventre, sans la moindre certitude de se réveiller encore le lendemain … Deux années de tragédies au cours desquelles les Camerounais eux-mêmes, dans leur propre pays, ont banalisé l’horreur et glorifié la cruauté… Deux années de folies au cours desquelles les Camerounais eux-mêmes, dans leur propre pays, ont ôté à la vie humaine le moindre prix…

Deux années inqualifiables au cours desquelles les Camerounais, ayant perdu raison et bon sens, se sont mis à incendier les écoles qu’ils avaient construites à leurs enfants d’étudier, les immeubles publics qu’ils avaient bâtis pour permettre à leur administration de fonctionner, à détruire les route qu’ils avaient construites pour circuler dans leur propre pays camer.be. Pour des revendications fondées qu’on aurait pu formuler dans les règles de l’art, au cours d’un meeting sans violence, au cours d’une marche tout aussi pacifique, le Camerounais est subitement devenu pour le Camerounais le lion le plus féroce que l’on puisse imaginer, le pire ennemi qu’il fallait à tout prix éliminer.

Pour des solutions qu’on aurait dû chercher et, sans doute, pu trouver ensemble, parce que les problèmes étaient réels et qu’ils se posaient, à des degrés divers, à l’ensemble des Camerounais, on a préféré tourner le dos à la table de négociations ; on a déterré sa hache de guerre ; on s’est enfoncé dans le maquis et on s’est mis à semer la désolation sur son passage, à l’aveuglette et pour rien. L'information claire et nette. Afin de nous faire croire que n o u s sommes différents les uns des autres, pour parvenir à opposer les Camerounais les uns aux autres, des individus mal intentionnés ont pris en otage les différentes langues importées, qui nous sont tout à fait étrangères, mais, que nous avons adoptées pour les commodités d’un meilleur « vivre ensemble ». Cela fait deux années, deux très longues années que ça dure !...

Dans les années 60 Dag Hamma rskjöld , l’économiste suédois devenu secrétaire général de l’ONU, mourait dans un accident d’avion, en route pour Léopoldville (à l’époque), dans des conditions qui sont restées jusqu’ici mystère. Le haut fonctionnaire international devait conduire des pourparlers pour la paix, dans ce pays alors en proie à une terrible guerre civile. Le portail de la diaspora camerounaise en Belgique. Ceux qui ont assisté à son enterrement, dans son pays natal, ont été frappés par un détail qui sortait de l’ordinaire. En effet, sur le cercueil du grand homme , une main anonyme avait simplement gribouillé : « POURQUOI ? »…

Plus d’un demi-siècle après, nous reprenons, à notre compte, cette épitaphe peu commune et osons poser, à notre tour, la même question : « POURQUOI ? ». En effet, « POURQUOI » ces puissantes vagues de haines qui tourbillonnent depuis deux longues années dans notre pays et qui ont déjà emporté tant d’hommes, de femmes et d’enfants de tout âge, tant de jeunes et de moins jeunes ? « POURQUOI » ces déferlements de cruautés qui ont déjà brisé la vie des hommes d’Eglise, des civils et des hommes en tenue, tous, en majorité des innocents qui, soit, ils faisaient tranquillement leur travail, soit, ils vaquaient, sans opinion politique arrêtée, à leurs occupations de tous les jours ?

« POURQUOI » d’abord faucher tant de vies et creuser tant de tombes, alors qu’il était seulement question de trouver des solutions possibles aux problèmes humains qui peuvent se poser, qui se posent effectivement et qui continueront de se poser ? « POURQUOI » raser et incendier ces écoles où nos propres enfants apprennent à lire et à écrire, les mêmes écoles grâce auxquelles les pyromanes d’aujourd’hui avaient eux-mêmes pu accéder à la connaissance et à la bonne appréciation des idéaux qu’ils se targuent de défendre aujourd’hui ? « POURQUOI » c’est au sein de notre peuple que devront s’installer durablement le langage des armes, des comptes à régler et, surtout, celui de la « barbarie » et de la « sauvagerie » ?... C’est notre hymne national qui doit « regretter » à présent de n’avoir pas été maintenu en l’état…

22sept.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo