Partis politiques : Flambeau Ngayap dénonce l’alliance Rdpc-Undp
CAMEROUN :: POLITIQUE

Cameroun :: Partis Politiques : Flambeau Ngayap Dénonce L’alliance Rdpc-Undp :: Cameroon

Selon le sénateur, en près de 20 ans, cette alliance n’a apporté grand-chose au parti dont il est le secrétaire général.

L’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) est engagée depuis 1997 dans une sorte de  marché de dupe avec le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Cet avis du sénateur Pierre Flambeau Ngayap. Bien qu’il soit l’un des bénéficiaires de l’alliance entre ces deux partis (il fait partie des sénateurs nommés par le Président de la République), il pense cependant que dans  l’ensemble, les retombées relèvent du menu fretin.

« L’année prochaine la plateforme avec le Rdpc aura 20 ans. Et je ne suis pas sûr qu’on ait envie de fêter, parce qu’on fête les bonnes choses. L’Undp n’est pas contente de la plateforme », a indiqué le parlementaire. « La plupart des militants savent que la plateforme ne convient pas à l’Undp », a-t-il ajouté, avant de relativiser.

« Comme tout n’est jamais tout blanc ou tout noir, l’Undp tire à peine 20% de cette affaire-là, pourtant on mérite 50% ». C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée samedi 12 novembre dernier, à Bafoussam. Loin d’être le seul à ruminer cette déception, le sénateur du Littoral qui dit n’avoir jamais été d’accord que cette alliance voit le jour, renseigne que nombre de ses camarades du comité central de ce parti partagent son avis.

Seulement, tous ne s’accordent pas pour donner quitus à leur président national de se rapprocher de celui du Rdpc, afin d’engager les procédures du divorces. « La plateforme a été signée en 1997 après que le comité central de l’Undp ait donné son autorisation à son président d’aller négocier cette plateforme. Selon le parallélisme des formes, seul le comité central peut dénoncer cette plateforme », a-t-il précisé.

L’Undp est le principal adversaire du Rdpc

Au cours de son échange avec la presse, Pierre Flambeau Ngayap est revenu sur certains faits qui illustrent à suffire le combat que lui livre en sourdine son allié supposé. « Lors des dernières élections sénatoriales, la liste du Rdpc avait été disqualifiée dans les régions de l’Ouest et de l’Adamaoua. A l’Ouest le Rdpc avait donné des consignes en faveur du Sdf qui partait perdant face à l’Udc. Mais curieusement dans l’Adamaoua, le Rdpc a demandé officiellement à ses grands électeurs de voter en leur âme et conscience, et en coulisse une campagne se faisait contre l’Undp », a-t-il relevé.

Nonobstant les frustrations, l’idéal selon lui, ne serait pas de quitter son partenaire, mais de le sensibiliser.  Car dit le nouveau vice-président de l’Union des parlementaires africains (Upa), les pays qui se développent plus rapidement de nos jours, sont ceux qui ont un gouvernement de coalition.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

canal de vie

Vidéo de la semaine

Vidéo

L'actualité en vidéo