Le père de la nation et le père du clanisme.
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Le père de la nation et le père du clanisme. :: CAMEROON

L'un a bâti une nation et une économie solides à travers la création de dizaines d'entreprises et la fortification du sentiment national. Nos parents disent de lui qu'il était un travailleur acharné, rigoureux et un grand bâtisseur. On nous apprend qu'il visitait régulièrement toutes les provinces du pays et ne tolérait pas les détournements de fonds publics.  Au moment de quitter le pouvoir, il avait réussi à hisser le Cameroun au rang de pays à revenus intermédiaires. C'est à dire que le Cameroun était déjà aux portes des pays développés.

L'autre a construit l'autochtonie et l’allogenie, qui n'apportent aucune plus-value et dont le seul effet est de diviser les Camerounais. Tout ceci   après avoir ruiné les entreprises qui portaient l'économie vers le haut et qui faisaient pâlir d'envie toute l'Afrique noire francophone. Entre-temps, le sentiment tribal a progressivement pris le dessus sur le sentiment national sans que cela ne l'émeuve. Il se comporte comme un véritable chef tribal comme le témoignent ses nominations tout au long de son règne. Elles en disent long sur la mécanique de destruction du sentiment national.

Sous son règne, on parle plus des ethnies que du développement. De fait, l'émergence du tribalisme a pris la place de l'émergence de l'économie. La gouvernance est des plus médiocres. L'homme est absent, passif et manque d'audace et d'imagination dans sa vision politique. Son manque de rigueur et sa paresse légendaire ont laissé beaucoup de place à la perversion des valeurs.  Ses ministres corrompus jusqu'à la moelle volent tout. Ils volent le riz ORCA et volent jusqu'à l'argent destiné à protéger le peuple contre la pandémie du covid.  

Il y a un laissé aller quasi permanent qui laisse croire que le Cameroun n'est plus gouverné depuis des lustres. C'est dans cet environnement que le Cameroun a remporté deux fois le trophée de pays le plus corrompu du monde. Son système de gouvernance est aussi sans doute le plus tribalisé au monde. Un système médiocre qui ne pouvait accoucher que d'un bilan chaotique. L'invasion du tribalisme en lieu et place du développement et la guerre du NOSO sont à cet égard assez illustratives.

On peut durer 40 ou 50 ans au pouvoir grâce aux fraudes électorales et à la violence. Seulement, n’est pas grand bâtisseur qui veut. Mais qui peut.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo