Complexe sportif d’Olembe : L’argent fait bouger les lignes
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: Complexe sportif d’Olembe : L’argent fait bouger les lignes :: CAMEROON

C’est le constat fait au cours d’une visite effectuée par le ministre des Sports hier, 29 avril 2021 sur le site de ce chantier. 

Le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi visiblement, a perdu le sommeil depuis un moment, à cause du chantier de construction du Complexe sportif d’Olembe, dont il est le maître d’ouvrage. Il est question pour lui de gagner le pari de faire disputer la Can 2021 dans un stade de football qui avec toutes ses fonctionnalités. Il a d’ailleurs, comme il l’a indiqué, effectué une visite inopinée dans ce chantier samedi, 24 avril dernier. Avant cette « visite officielle » qu’il a faite à nouveaux hier, après celles des 8 et 15 avril derniers. C’était en compagnie de Joseph Le, le ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative. Ça bouge dans ce chantier depuis un moment, a-t-on constaté. Les pistes d’athlétisme des deux stades annexes A et B sont en train d’être construites. 

« L’on est à la mise à niveau du fond de forme de la piste d’athlétisme du stade annexe B. Au stade annexe A. Ils sont en train de faire les approvisionnements. Il s’agit du sable et du gravier tout venant pour mettre aussi à niveau le fond de forme de la piste d’athlétisme du stade annexe A. Au stade annexe B, il ne reste plus que la pose de l’asphalte et enfin le tartan. Entretemps, ils sont en train d’aménager les espaces verts. Ils sont aussi en train d’apprêter le dallage de la coursive du parvis central du stade principal. Ferraillage et pose du géotextile », nous a expliqué un technicien sur place. 

Revêtement de la façade extérieure : rien d’autre que la peau de pangolin 

L’on a remarqué aussi une légère évolution de la pose des écailles de pangolin. Ce qui signifie que l’option de la toile avec design, comme l’indiquait Yoann Ropital, l’actuel directeur de projet Magil, le 15 avril dernier, a été balayé du revers de la main par le maître d’ouvrage, qui a voulu son stade comme prévu sur la maquette, à savoir un revêtement extérieur particulier, en forme de peau de pangolin. « Le revêtement extérieur est en cours de pose. Ils sont en train de tendre les câbles. Tous ces éléments sont posés sur les câbles. Il y a 12 câbles de bas en haut. Quand ils auront fini de tendre les câbles, ils vont donc placer les écailles. Ça, c’est le design qui a été retenu par l’Etat du Cameroun et jusqu’à présent, il n’y a pas de changement », nous a renseigné notre informateur. 

A l’intérieur du stade, on a ressenti que l’on était véritablement dans un chantier vivant. « En deux semaines, nous sommes passés de 172 personnels, ensuite à 350 et aujourd’hui à quelques 540 personnels. Il nous a été indiqué que sur ces 540 personnels, plus de 500 sont des Camerounais. Promesse nous a été faite que la semaine prochaine ce nombre sera multiplié et nous atteindrons le millier », a indiqué le ministre des Sports au cours de la réunion d’évaluation. Notant avec satisfaction les progrès observés dans l’avancement des travaux de ce que l’on peut appeler phase I de construction de ce Complexe. Surtout avec la pose des carreaux au sol dans les espaces tels le centre commercial, le restaurant, les chambres de l’hôtel quatre étoiles. 

Des matchs internationaux pour tester la pelouse 

En fait, la disponibilité des moyens financiers est à l’origine de cette reprise sur ce chantier. « Il s’agit essentiellement de travaux de finition. Nous avons donné instruction à Magil, pour que d’ici le début de la semaine prochaine, les différents comptes des sous-traitants soient crédités et le M. Mathière nous a fait la promesse lors de la dernière audience que nous avons eue au ministère des Sports, que les solutions qui ont été trouvées par le Gouvernement tant au niveau local qu’au niveau international, sont suffisamment rassurantes, pour que l’on puisse considérer que le Complexe sportif d’Olembe ne connaîtra plus de décélération ou de ralentissement dans le rythme des travaux et que mieux, il y aura une montée en puissance, en régime ; une accélération forte de travaux qui nous conduira à l’accomplissement heureux et à l’aboutissement heureux de ce chantier dans les délais convenus, c’està-dire au mois de novembre », a indiqué le Pr Narcisse Mouelle Kombi.

Quant à l’éclairage, l’on était à 16 luminaires, le 15 avril dernier. Et au cours de la visite d’hier, l’on est passé à une centaine de luminaires déjà posés. Ces avancées concernent également d’autres éléments technologiques tels le système de sonorisation. L’envie est déjà forte de disputer en guise de test de la belle pelouse du stade d’Olembe, des matchs internationaux. L’on est déjà parti pour une rencontre internationale, notamment des éliminatoires de de la Coupe du Monde Qatar 2022, sur ce stade. 

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo