CAMEROUN :: Quand le chien ronge ses propres os: LES IMMIGRÉS DOMESTIQUES :: CAMEROON
CAMEROUN :: Quand le chien ronge ses propres os: LES IMMIGRÉS DOMESTIQUES :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : CLAUDE WILFRIED EKANGA EKANGA
  • lundi 29 juin 2020 16:41:00
  • 1082

CAMEROUN :: Quand le chien ronge ses propres os: LES IMMIGRÉS DOMESTIQUES :: CAMEROON

Okay, on va recommencer calmement ... Donc vous vous moquez des sans-papiers de Mbeng, tout en étant sans-papiers dans votre propre pays ?!
C’est bien cela ?

Entre nous, qu’est-ce qui est plus honteux ? Qui est plus ridicule ? Plus misérable ? Qui ressemble à des clowns à présent ?

Depuis le début, je n’avais jamais compris quand un « patriote » de Yaoundé, de Douala ou de Dschang, qui n’a pas vu son robinet couler depuis 6 mois, venait écrire sur ma page « Achetez-vous des cordes. Paul Biya est au pouvoir encore 5 ans, na piang ! »

Réfléchissez vous-mêmes à cette folie ( si vous en êtes capables ) : donc c’est toi qui n’as ni eau, ni lumière , ni toilettes domestiques , ni même carte d’identité depuis 3 ans ( parce qu’on te demande un casier de bière ou que le sous-préfet n’est pas de ton village ) ... et c’est toi qui te moques de ceux qui veulent te sortir de là et qui de leur côté n’ont absolument AUCUN de tes problèmes ?

Paul Biya et son bal de cleptomanes sont donc au pouvoir pendant 5 ans, c’est super. Mais le seul hic, c’est que les seuls à devoir subir encore ce quinquennat de cleptomanie, d’escroquerie administrative et de barbarie policière et préfectorale, C’EST VOUS !!!

Mais franchement, comment peut-on être aussi borné ? C’est quoi cette stupidité volontaire et assumée ?

Ne vous y trompez pas : la plupart des sans-papiers de Mbeng vivent mieux que vous, les Camerounais du Cameroun. Il y a de l’électricité partout où ils vont. Même dans les pires sous-quartiers, ils n’ont pas la boue collée sous leurs semelles comme dans notre « capitale ». Ils sont d’ailleurs mieux habillés que certains qu’on voit à la télé camerounaise 10 soirs de suite avec la même veste, comme des orphelins qui s’ignorent.

Il y a même souvent une somme prévue pour les demandeurs d’asile, à qui la préfecture donne des cartes d’achat plafonnées,, jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un travail. C’est ce qu’on appelle LE SYSTÈME SOCIAL.

C’est d’ailleurs pour ça qu’ils préfèrent vivre 30 ans dehors sans papiers , plutôt que de rentrer chez eux au Cameroun. Car il est toujours plus facile de faire semblant d’être riche sur Facebook à Paris, que de faire semblant d’être riche sur Facebook à Mvog-Mbi.
Et en soi c’est déjà un avantage.

( A Mvog-Mbi, la poussière trahit ton secret, séance tenante ).

Voilà donc les faits . Eux ils sont sans-papiers à l’étranger, vous êtes des immigrés clandestins DANS VOTRE PROPRE MAISOK !!! Ils sont sans-papiers chez des gens qui ne sont ni camerounais, ni africains, ni noirs, donc c’est normal. Vous par contre, vous soutenez un fossile humain dont les ministres détiennent 3 passeports chacun, mais qui sont incapables de vous fabriquer de simples cartes d’identité, alors qu’ils sont africains, camerounais et noirs comme vous. Et c’est d’ailleurs encore leurs policiers qui vous arrêtent lors des rafles pour défaut de pièce d’identité. C’EST DE LA SORCELLERIE !
Tenez-vous donc devant le miroir et dites-nous : qui doit s’acheter des cordes ? Les misérables , ou ceux qui ont l’intelligence et la présence d’esprit de se soucier des misérables ?

Quand on vous dit que c’est un Gang de Malfrats en cravate ; quand on vous dit que cette horde de voyous arrogants et cyniques qui vous gouvernent sont une véritable catastrophe naturelle ; une erreur de casting que le destin se reproche à lui-même, une anomalie historique , vous ne croyez pas. Vous pensez qu’il faut obligatoirement soutenir Biya parce qu’on s’appelle Belinga, Ntsama, Amougou, Etoundi, Ebogo, Atangana, Meka, Essono, Abessolo etc ... ou parce qu’on a reçu un avantage de carrière censé masquer la politique « de village » orchestrée depuis 38 ans. Quelle filouterie !

Comment est-il possible que nous qui ne sommes pas sur place soyons plus préoccupés par vos souffrances que vous qui les subissez tous les jours ? Qui vous a appris à aimer votre violeur au point de vouloir tuer ceux qui vous lancent les clés de la cage pour vous aider à vous libérer ? Avez-vous réellement pris goût à l’acte ?
« Une évasion, c’est une guérison ». Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Victor Hugo dans son célébrissime livre : < Les Misérables >, sorti en 1862 .
Alors EVADEZ-VOUS ! Sortez de cette prison mentale et aidez-nous à faire tomber ce troupeau de malfrats-cleptomanes pour instaurer un vrai État de droit, où tout est fait selon les règles. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre !

Sauf si vous avez bel et bien pris tout à l’... bref.

CLAUDE WILFRIED EKANGA EKANGA
( Homo Miserabilis )

29juin
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo