BELGIQUE :: Casse à l'ambassade du Cameroun,Bruxelles: Un activiste camerounais face au juge le 12 mai prochain :: BELGIUM
BELGIQUE :: Casse à l'ambassade du Cameroun,Bruxelles: Un activiste camerounais face au juge le 12 mai prochain :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: SOCIETE
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • jeudi 16 avril 2020 13:30:00
  • 4948

BELGIQUE :: Casse à l'ambassade du Cameroun,Bruxelles: Un activiste camerounais face au juge le 12 mai prochain :: BELGIUM

L'activiste, membre fondateur du CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora, ndlr) est visé par une plainte déposée en Belgique par les autorités camerounaises qui l’accusent de son implication présumée dans l'attaque de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles le 26 janvier 2019. Marcel Tchangue puisqu'il s'agit de lui,sera face au juge le mardi 12 mai 2020 à 9 heures au Palais de justice de Bruxelles.

Cette plainte de Monsieur Daniel Evina Abe'e, l'ambassadeur "de l'ambassade de la république du Cameroun en Belgique, située à 1190 Bruxelles, Avenue Brugmann, 131/133 B", s’inscrit dans le sillage de la fracture de la vitre de l'ambassade du Cameroun en Belgique le 26 janvier dernier, lors des marches de "colère" organisées au sein de la diaspora combattante Camerounaise. M. Tchangue Marcel est notamment accusé de " Destruction de biens immobiliers (art.521 et sc.pén), toutes les autres infractions que Votre instruction révélera)"

En effet, le 26 janvier 2019, des manifestations ont été organisées devant certaines ambassades de la république du Cameroun. "A Bruxelles, dans la nuit du samedi 26 janvier 2019, une dizaine d'individus cagoulés ont essayé de pénétrer par effraction dans l'ambassade de la république du Cameroun", pouvons nous dans la plainte de l'ambassade du Cameroun.

Plus loin dans cette plainte, l'ambassade du Cameroun affirme que les manifestants étaient "armés d'objets divers et ont essayé de forcer la porte d'entrée, dont ils ont fracturé la vitre et endommagé la serrure." Toujours selon cette plainte de l'ambassade du Cameroun, le "groupe était mené par un individu non cagoulé qui a a été formellement reconnu par le concierge de l'ambassade. Il s'agirait de Monsieur Tchangue Marcel qui réside à Linkebeek(...)"

Dans cette plainte dont nous avons a pu obtenir la copie auprès des greffes du tribunal de Première instance de Bruxelles, l'ambassade du Cameroun à Bruxelles liste provisoirement des suspects à l'instar de :

"Djanmou Tchantie Franc, Kamga Platini, Kwetche Tatientse Serge, Sohneba Boniface , Tchoko Siewe Adolphe , Tchoumetio Gustave , Tipoh Simon Bafond, Ngalieu Frida, Kameni Josette , Mbatyoumen Béatrice , Kameni Kwekam Tchikango, NDieunang Nakong Gustave et deux principaux accusés: Tchangue Marcel et Djakam Bouende Carlos."

Plusieurs d'entre ces personnes sus-citées qui par ailleurs ont déjà été entendues par la police locale justifient leur colère dans la fracture de la vitre de l'ambassade du Cameroun en Belgique par la disproportion dans la répression des Marches Blanches du 26 janvier 2019 par la police camerounaise.

Les différentes auditions ont jusqu'ici été transformées en un véritable procès sur les entraves aux droits humains divers au Cameroun comme nous l'avait déjà signalé le CODE (Collectif des organisations Démocratiques et Patriotiques des camerounais de la Diaspora ) dans le compte rendu d'audition d'un de ses cadres" Ne pouvant pas nous passer de la situation critique actuelle au Cameroun, nos membres auditionnés n’ont pas lésiné sur les moyens pour transformer les auditions en un véritable exposé sur la situation actuelle au Cameroun.Nous avons déposé auprès des autorités belges des centaines d'images des atrocités au Cameroun pour justifier la colère des Camerounais.(...) Plusieurs autres cas d'entraves aux droits humains au Cameroun ont été évoquées"

Lire aussi: Belgique: Enquêtes, dégradation de la porte d'entrée de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles: Le point du CODE

Cette plainte de Monsieur Daniel Evina Abe'e, l'ambassadeur "de l'ambassade de la république du Cameroun en Belgique" a un avantage de commencer, là où elle aurait dû depuis le début, et permettra in fine de déterminer qui de Marcel Tchangue ou des autres accusés voire de toutes autres personnes sont pénalement responsables pour la fracture de la vitre de l'ambassade du Cameroun en Belgique ? Affaire à suivre…

16avril
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo