CAMEROUN :: AFFAIRE BOLLORE: LES JOURNALISTES ET LA NON RECONNAISSANCE DU VENTRE :: CAMEROON
CAMEROUN :: AFFAIRE BOLLORE: LES JOURNALISTES ET LA NON RECONNAISSANCE DU VENTRE :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE CAMEROUN :: AFFAIRE BOLLORE: LES JOURNALISTES ET LA NON RECONNAISSANCE DU VENTRE :: CAMEROON
  • Correspondance : Benjamin Zebaze
  • mardi 21 janvier 2020 15:51:00
  • 1818

CAMEROUN :: AFFAIRE BOLLORE: LES JOURNALISTES ET LA NON RECONNAISSANCE DU VENTRE :: CAMEROON

Depuis ce matin les journaux dits de Yaoundé ont lancé une violente attaque contre le groupe Bolloré.

Je sais qu'il est difficile de défendre un tel groupe et que je vais sans doute me faire allumer. Mais les Camerounais ne doivent pas se laisser tromper par des manipulateurs au sein du pouvoir qui se livrent une guerre sans merci à travers l'homme d'affaires français à la mauvaise réputation établie.

On peut tout me reprocher, mais personne ne peut dire que je ne connais pas le milieu de la presse camerounaise. Ce qu'on lit depuis ce matin est le fruit d'hommes autour de Biya ayant suscités ces articles dans le but d'influencer une ou plusieurs décisions d'un président de la République, de moins en moins maître de son cerveau.

Ce qui est choquant dans cette affaire, est le fait que de toutes les multinationales "sévissants" dans ce pays, le groupe Bolloré est sans aucun doute, l'un des seuls à avoir soutenu de manière notable la presse locale, surtout celle qui l'attaque aujourd’hui.

Bien sûr que si vous soutenez une presse, ce n'est pas pour la mettre au pas; cela s'apparenterait à la corruption. Mais la reconnaissance du ventre impose que lorsqu'on doit traiter un tel dossier, qu'on se batte pour que chacun voit dans les articles, une objectivité sans faille.

Est ce le cas dans tout ce que l'on voit ? NON. On voit de véritables "tueurs à gages" qui n'ont qu'un objectif: bouffer du Bolloré pour faire plaisir à un clan autour du pouvoir.

Le groupe Bolloré est un des seuls, des rares à avoir soutenu mes journaux du temps où je les dirigeais. Je ne vais donc pas cracher dans la soupe. MAis lorsque j'aurai tous les éléments du dossier, je le traiterai sans faiblesse, en toute objectivité; mais sans méchanceté

21janv.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo