BELGIQUE :: A Bruxelles, Guillaume Soro fustige le caractère monocolore de la CEI en Côte d'Ivoire :: BELGIUM
BELGIQUE :: A Bruxelles, Guillaume Soro fustige le caractère monocolore de la CEI en Côte d'Ivoire :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: POLITIQUE
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • mercredi 27 novembre 2019 09:20:00
  • 1921

BELGIQUE :: A Bruxelles, Guillaume Soro fustige le caractère monocolore de la CEI en Côte d'Ivoire :: BELGIUM

Après sa rencontre la semaine dernière à La Haye avec Charles Blé Goudé, Guillaume Soro, président de Générations et peuples Solidaires (GPS)était ce mardi 26 novembre 2019 à Bruxelles, l’invité d’un parterre de personnalités politiques Belges et Africaines

Devant ses hôtes, dans une salle pleine à craquer, Guillaume Soro est revenu sur les raisons qui ont motivé sa candidature à l’élection présidentielle de 2020 en Côte d'Ivoire.

Dès l’entame de son discours à l'intention de ses hôtes, il a affirmé qu'il souhaite s’engager avec les Ivoiriens pour la construction d’une nation, mais également mettre en place un climat propice des affaires.

Le leader de GPS n'a pas lésiné sur les moyens pour pointer un doigt accusateur sur le fait que la commission électorale indépendante (CEI) risque de brûler la Côte d’Ivoire "si elle reste dans sa configuration actuelle".

"Le président Alassane Ouattara a choisi de nommer ses amis, les membres de son Parti". "Cette commission électorale en Côte d’Ivoire si elle n’est pas changée pour répondre aux normes internationales va brûler la Côte d’Ivoire et occasionner encore des morts malheureusement dans notre pays. C’est ce que je veux éviter et suis venu lancer cette alerte", ajoute t-il

"Généralement en Afrique les guerres partent des élections mal organisées. La Côte d’Ivoire mon pays qui a connu une crise post-électorale en 2010 qui a occasionné plus 3000 morts est aujourd’hui inquiète à l’approche de l’élection de 2020. La Commission électorale indépendante actuelle mise en place en Côte d’Ivoire est loin d’être indépendante. Elle est mono colore. Le président Alassane Ouattara a choisi de nommer ses amis, les membres de son Parti. Cette commission électorale en Côte d’Ivoire si elle n’est pas changée pour répondre aux normes internationales va brûler la Côte d’Ivoire et occasionner encore des morts malheureusement dans notre pays. C’est ce que je veux éviter et suis venu lancer cette alerte ", affirme t-il.

27nov.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo