CAMEROUN :: Jeu de dames entre Paul Biya, Vladimir Poutine, Jean Yves Le Drian et Pietro Lazzei. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Jeu de dames entre Paul Biya, Vladimir Poutine, Jean Yves Le Drian et Pietro Lazzei. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA CAMEROUN :: Jeu de dames entre Paul Biya, Vladimir Poutine, Jean Yves Le Drian et Pietro Lazzei. :: CAMEROON
  • Camer.be : Ben BATANA
  • mardi 29 octobre 2019 13:45:00
  • 3854

CAMEROUN :: Jeu de dames entre Paul Biya, Vladimir Poutine, Jean Yves Le Drian et Pietro Lazzei. :: CAMEROON

Paul Biya était le grand absent du premier sommet Russie-Afrique de l’histoire. Préoccupé qu’il était de recevoir un ministre Français. A l’occasion, le groupe Bolloré a été remis sur la compétition du terminal à conteneurs au port de Douala. La Suisse est montée au créneau, pour dénoncer.

Il était pourtant le plus attendu, le doyen des chefs d’Etat Africains. Le sommet historique Russie-Afrique s’est tenu sans Paul Biya. Et pourtant, il est à la tête d’un Etat locomotive de la sous région Afrique centrale et surtout le point névralgique du golfe de guinée. Il s’est contenté d’un ministre des relations extérieures aux côtés d’une cinquantaine de chefs d’Etats accourus. Pas du tout au gout de Poutine. Le journal Le Point Hebdo n’a eu qu’un seul mot « Kaput… » Et pour cause, Invité au sommet Russie-Afrique tenu à Sotchi du 22 au 24 octobre dernier, le chef de l’Etat camerounais est resté enfermé à Etoudi. Privilégiant la réception du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Un acte manqué qui, des sources dans la délégation camerounaise conduite par le ministre Lejeune Mbella Mbella, n’aurait pas été du goût de Vladimir Poutine qui aurait voulu à défaut de son homologue, s’entretenir avec le Premier ministre chef du gouvernement. Aussi, se dit-il que le ciel des relations entre Moscow et Yaoundé s’assombrirait au regard des décisions prises par ce partenaire stratégique du Cameroun dans le domaine de la sécurité.

Cependant, sur place au Cameroun, pendant la visite de Jean Yves le Drian, le port autonome de Douala a été le centre de toutes les attractions. Au sujet de la concession du terminal à conteneurs. Une note de la présidence de la République est intervenue contre le cours du processus d’attribution de la gestion du terminal à conteneurs confiés, par une décision du Directeur General Du Port à TIL, une société Suisse. On a alors prétendu que la présidence de la République fait valoir les règles de droit et suspend l’attribution de la concession du terminal à conteneurs à TIL pour avoir injustement écarté le concessionnaire Bolloré-Apm. On attend la décision du tribunal administratif de Douala. Toutes choses qui n’ont pas été du gout de la Suisse qui n’a pas tardé à monter à la charge. Cameroon Tribune parle d’une « Concertation au sommet ». De fait, Porteur d’un courrier du président de la Confédération Suisse, l’ambassadeur Pietro Lazzei a été reçu en audience hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya. Pour le journal Mutations, il s’agit d’une « Contre-attaque à bon port » le président de la Confédération helvétique écrit au chef de l’Etat pour plaider la cause de TIL, entreprise de droit suisse, en concurrence avec DIT, filiale de Bolloré. Le verdict de Paul Biya est attendu.

29oct.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo