Camer.be
CAMEROUN :: Second pont sur le Wouri : L’équation des « mototaxis » :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Blaise Djouokep
  • jeudi 13 décembre 2018 04:19:00
  • 1371

CAMEROUN :: Second pont sur le Wouri : L’équation des « mototaxis » :: CAMEROON

Les conducteurs d’engins à deux roues souhaitent circuler sur l’ancien pour éviter les accidents sur le nouvel ouvrage.

Dans quelques jours, les « mototaximen » n’auront plus accès au deuxième pont sur le Wouri. « Nous sommes en train de voir comment concevoir la traversée de ce pont. Il faut que les motos sachent de quel côté elles vont circuler. Pareil pour les automobilistes. Et que désormais, ceux qui ne voudront pas suivre ces consignes feront face à la rigueur de la réglementation ». camer.be. La mise en garde du gouverneur de la région du Littoral Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a été faite vendredi, 07 décembre dernier, au cours d’une visite effectuée sur le chantier de construction dudit pont.

C’est que, depuis l’ouverture du viaduc routier de cet ouvrage à la circulation, les véhicules, et surtout les « mototaxis » s’y engagent à toute allure. On se souvient qu’au cours de la cérémonie de la pose de la première pierre de l’ouvrage en question, le président de la République du Cameroun, Paul Biya avait explicitement indiqué que seuls les véhicules devraient circuler sur ce nouveau pont et les motos sur l’ancien. Entre-temps, les accidents de la circulation incluant les motos sont fréquents sur le nouvel ouvrage.

« Il y a régulièrement des accidents sur ce pont. C’est soit un camion qui écrase une moto et ses passagers, soit un véhicule léger qui percute une moto », témoigne un riverain au quartier Bonabéri. « Les véhicules roulent à vive allure. Certains automobilistes vont jusqu’à 80km/h sur ce pont voire plus. Et, en cas de collision avec une moto, c’est la mort assurée », regrette un chauffeur-taxi. Les passagers des motos reconnaissent également que les véhicules et même les motos y roulent à tombeau ouvert. D’après les responsables du chantier, la construction du second pont et autres infrastructures prendra fin le 21 du mois en cours.

« Cette date marquera la fin des travaux sur le deuxième pont sur le Wouri. Nous avons reçu un mois pour relever les réserves qui pourront être prononcées par la commission et la période de garantie qui est de deux ans pour le viaduc et un an pour les accès », détaille l’assistant du projet Sogea Satom, Youssef Ben Sallah. A cette date, le gouverneur de la région du Littoral entrevoit de transférer la circulation des motos sur l’ancien pont dont les travaux de réfection sont en cours d’achèvement.

13déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo