Camer.be
CAMEROUN :: Can 2019 : L’aveu de trahison du gouvernement :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: Can 2019 : L?aveu de trahison du gouvernement :: CAMEROON
  • Mutations : Dimitri Mebenga
  • jeudi 06 décembre 2018 11:45:00
  • 1957

CAMEROUN :: Can 2019 : L’aveu de trahison du gouvernement :: CAMEROON

Les autorités camerounaises reconnaissent leur incapacité à organiser la Coupe d’Afrique des nations l’année prochaine.

Nous ne pouvions pas organiser la Coupe d’Afrique des nations 2019 à cause de nous-mêmes à 80% au moins. Une partie de ma blessure et de mon combat est atteint. Qu’on arrête d’accuser la Confédération africaine de football (Caf), c’est à nous de faire une évaluation objective de nos manquements et des dysfonctionnements qui ont conduit à cet échec humiliant pour tirer toutes les leçons». Ainsi s’est exprimé sur les réseaux sociaux l’un des participants aux discussions à l’issue de la 22e session du Comité de pilotage de la Can 2019.

Les échanges, houleux, selon nos sources, se sont tenus dans les services du Premier ministre, hier 05 décembre. Présidée par le Pm Philemon Yang, ladite réunion, avait un seul point à l’ordre du jour : «La situation des chantiers et les perspectives pour le Cameroun à la suite de la décision prise par la Comité exécutif de la Caf». L’exposé a été délivré par le ministre des Sports et de l’Education physique.

Trois principales résolutions ressortent de cette réunion. La première porte sur la proposition du ministre des Finances (Minfi) sur la nécessité de faire un inventaire de tous les chantiers et prestations en cours pour avoir une idée claire sur ceux qui relèvent du cahier de charges de la Caf. L'info claire et nette. Louis Paul Motaze constate en effet qu’on lui demande d’effectuer des déblocages de fonds sur des points qui ne sont pas exigés dans le cahier de charges et que l’Etat s’est engagé dans les travaux qui n’étaient pas nécessaires concernant cette Can. Ces travaux supplémentaires, selon lui, ont considérablement alourdi les tâches et ont occasionné une pression énorme sur les ressources.

Pour illustrer son propos, l’argentier national prend pour exemple le financement des autoroutes et la demande d’achat de nouveaux avions par Camair-Co, de nouvelles locomotives à la Camrail ou encore la construction de huit hôpitaux de référence au nom de la Can, précise notre informateur. Comme deuxième résolution, le Comité de pilotage de la Can 2019 préconise la poursuite des chantiers, en insistant sur le fait que ces derniers doivent s’achever au mois de mars 2019 tel que prévu par les entreprises adjudicataires des marchés.

Le troisième et dernier point quant à lui indique que l’Etat du Cameroun va «surseoir à toute communication officielle visant à incriminer la Confédération africaine de football (Caf) ou son président», renseigne notre source. De ce fait, dans les prochains jours, le Cameroun devrait officiellement engager les démarches pour accepter l’offre de report à 2021 et travailler avec la Caf dans ce sens, conclut notre source.

Une information qui écarte d’office l’hypothèse d’une saisine du Tribunal arbitral du sport tel que souhaité par certains membres du Comité d’organisation. Ce qui en théorie voudrait dire que l’Association des clubs de football amateurs du Cameroun va mettre un terme à sa procédure ; elle qui a annoncé, le 04 décembre dernier, vouloir introduire une requête auprès de cette institution pour permettre au Cameroun de retrouver l’organisation de la Can 2019.

06déc.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo