Camer.be
CAMEROUN :: YAOUNDÉ-MADRID : La coopération se noie dans le Lac municipal :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Integration.org : Jean-René Meva’a Amougou
  • dimanche 19 août 2018 03:34:00
  • 2219

CAMEROUN :: YAOUNDÉ-MADRID : La coopération se noie dans le Lac municipal :: CAMEROON

Arrivé en fin de séjour au Cameroun, S.E. Jorge De Orueta, l’ambassadeur du royaume d’Espagne, s’en va sans que le projet de valorisation touristique et économique du site ne se matérialise.

Il y a eu audience au palais de l’Unité le 07 août dernier. Paul Biya, le président de la République, y a en effet reçu S.E. Jorge De Orueta, venu lui dire ses adieux après trois années passées comme ambassadeur du royaume d’Espagne au Cameroun. Telle que relayée par le site web de la présidence de la République, la rencontre entre le chef de l’Etat camerounais et le diplomate espagnol a été l’occasion de passer en revue les relations entre Yaoundé et Madrid. Le même support indique que «l’ambassadeur d’Espagne a relevé la contribution des entreprises espagnoles au développement du Cameroun dans le secteur de l’énergie, des infrastructures et de la pêche».

Avant de s’entretenir avec Paul Biya, l’Espagnol a fait un tour au ministère des Relations extérieures (Minrex) le 02 août 2018. Lejeune Mbella Mbella, le maître des lieux, en a profité pour saluer le dynamisme du visiteur. Le Minrex, rapporte le quotidien Cameroon Tribune livraison du 06 août dernier, a cité «par exemple, la signature en 2016 de deux conventions de prêt avec la Deutsche Bank d’Espagne et de Dubaï pour le financement de la phase I du projet d’aménagement du Lac municipal de Yaoundé et de la vallée de Mingoa». Au journal d’ajouter qu’«en réponse, Jorge De Orueta Pemartin s’est dit heureux d’avoir travaillé sans difficulté auprès des autorités camerounaises ».

Et du coup, la remarque est faite: on ignore le sort réservé au projet de valorisation touristique et économique du Lac municipal de Yaoundé. Et sur le terrain, les travaux n’ont toujours pas démarré. On les annonçait pourtant pour le premier semestre 2017, dans la perspective de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun.

Nouveaux plans

Selon nos sources, le projet, dirigé par un comité de pilotage présidé par le secrétariat général de la présidence de la République, a d’abord été suspendu. Ce comité, apprendon, a instruit la modification des travaux. «Les nouveaux plans ont été transmis à Accionia, l’entreprise espagnole qui doit réaliser les travaux. Maintenant, il faut que la Deutsche Bank d’Espagne qui les finance valide d’abord ces modifications avant le lancement du chantier», affirme Gilbert Tsimi Evouna, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé.

Le 13 septembre 2016 à Yaoundé, deux conventions de prêts d’un montant cumulé de 21 milliards de francs CFA ont été signées avec pour but de financer le projet. Louis Paul Motaze, alors ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, martelait que, selon les prévisions y afférentes, les travaux consistaient entre autres, à la dépollution et à l’assainissement les eaux du lac, à l’installation des équipements de sport nautique, à l’aménagement des berges, et à la construction sur les abords d’un hôtel de cinq étoiles et des restaurants de classe internationale, des boutiques, ainsi qu’un espace de détente et de loisirs.

19août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo