Camer.be
MONDE ENTIER  :: L’humanité est entrée dans une phase de destructions irréversible (dernière partie) :: WORLD
MONDE ENTIER :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Léon Tuam
  • jeudi 06 juillet 2017 12:16:35
  • 3459

MONDE ENTIER :: L’humanité est entrée dans une phase de destructions irréversible (dernière partie) :: WORLD

La première partie de ce travail consistait à dépeindre le monde tel qu’il est et à indiquer vers où il cavalcade, à montrer l’altération croissante de la condition humaine, et surtout à faire voir comment l’humain a su mettre superbement son génie en marche pour détruire l’humain et la Planète Terre.

Au milieu de tous les progrès scientifiques et techniques, au milieu de toutes les grandes inventions et découvertes, l’humain a manqué de se donner un supplément d’âme et de modestie afin de faire de la Terre un lieu idyllique pour lui-même et pour les autres créatures qui l’entourent.

Partant de cette défaite interne, ce sont les haines et divisions entre les humains qui prévalent, c’est la gourmandise animale et la soif excessive de conquérir et posséder, c’est l’amour satanique d’infliger des douleurs et souffrances aux autres, ce sont les guerres atroces parrainées qui priment.

A partir de cette faillite, ce sont des destructions sauvages et le mauvais usage des ressources de la Planète Terre qui préoccupent les uns et les autres ; ce sont les tentatives et efforts d’émasculation et de « moutonisation » des individus et des peuples qui préoccupent les mieux lotis et les plus forts.

Ainsi, pouvons-nous continuer de nous regarder comme des êtres intelligents et sages quand, pour l’accumulation des richesses et des intérêts sordides, nous avons de nos consciences chassé la vérité et la justice et fait de nos cœurs la place où ne croissent que mensonges, haines, partialités et divisions ?

Ce qui se vit et ne se dit pas si souvent, c’est que les humains des temps contemporains vont plus bas que les animaux sauvages. Ces derniers se battent pour se satisfaire, puis se reposent. Mais les humains sont entrés dans une course aux destructions-accumulations où ni la satisfaction ni le repos ne sont au rendez-vous.

Regardons un peu autour de nous et dans le monde. Que se passe-t-il ? Ceux qui hier ensemble ont dénoncé, condamné et combattu Hitler et ceux qui hier furent ses victimes, que font-ils aujourd’hui ? Que voyons-nous ! Que vivons-nous ! Quoi de plus macabre ! C’est malheureux, c’est vraiment triste.

La fatuité bestiale qui gît en l’humain de notre ère sur cette aire qu’est la Terre l’enivre et l’aveugle au point de l’empêcher de se convaincre des limites de sa

puissance. Elle le grise au point qu’il ne s’aperçoit et ne se persuade que nous ne sommes pas les seuls humains qui vivent dans le Cosmos.

Oui, c’est l’idée qui traverse rarement nos têtes ou celle à laquelle nous nous refusons obstinément de croire. Pourtant, il est là sur d’autres planètes des humains plus que nous forts, plus intelligents, plus sages, plus dynamiques et mieux équipés scientifiquement et technologiquement que nous autres.

Ceux-là ont semé sur cette Terre la race humaine que nous sommes. Et nous voyant démunis et vulnérables, ils sont revenus maintes fois nous inspirer, nous guider et nous aider à nous prendre en charge. Tels de bons parents ils nous ont comblés d’espèces animales et végétales et sont repartis.

Plus poignante et vexante chez l’humain de la Planète Terre est son indifférence devant tous ses forfaits ou la délectation qu’il en éprouve. Des esprits malins et maléfiques fuient les solutions réparatrices et embrassent la fuite. Leur foi est dans la découverte d’autres planètes habitables.

Il est des humains supérieurs à nous autres sur d’autres planètes. Après avoir été incapables de nous aimer et d’aimer cette belle Terre mise en danger, après avoir choisi, haines, guerres, divisions, gourmandises, destructions, tueries et mensonges, exporterons-nous ces manières animales ailleurs ?

Ça ne sera pas facile car, nous sommes bien épiés. Pas par Dieu comme le dirait le croyant, mais par ces humains supérieurs, ceux-là qui jadis nous semèrent ici-bas. Se réfugier ailleurs ne sera pas facile. Entêtés et impénitents que nous sommes, nous marchons à la conflagration généralisée.

Le monde sous l’action humaine évolue vers sa destruction quasi totale. Ceux qui s’en doutent doivent alors douter déjà même de leur propre existence. Ce n’est pas que l’espèce humaine s’éteindra de la Terre. Il y aura des survivants, quelle que soit l’échelle des chambardements.

La Terre détruite se régénérera avec ces quelques survivants. Ils éviteront nos erreurs, et les générations qui en découleront sauront vivre avec amour, avec modération, avec clémence, avec sagesse, avec vertu et en paix. Les humains de la Planète Terre sont des volcans qui vont s’embraser et tout embraser.

LIRE LA PREMIERE PARTIE SUR CE LIEN

06juil.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo